Putting people at the heart of conserving nature and culture

octobre 23, 2017

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans une autre langue. Vous pouvez cliquer le lien pour changer de langue active.

Course on Promoting People-Centred Approaches to Conservation, 10-20 October 2017

Promoting People-Centred Approaches

People-Centred Approaches 2017Travelling the length of Italy – from Naples via Rome to Trento – 22 participants have explored the challenge of putting people back into the centre of conservation. The aim of the People-Centred Approaches (PCA) course has been to strengthen practitioners’ understanding of communities as a core component of heritage management and so ensuring that natural and cultural heritage has a dynamic and mutually beneficial role in society today and long into the future.

This course was also an opportunity to create a forum for participants to share their own experiences from both the cultural and natural heritage sectors, learning from each other and others who are actively involved with communities and heritage. Over two weeks they enjoyed a rich programme of presentations, interactive sessions on sharing experiences, site visits and practical exercises based on examples in the field. Visits took in diverse components of World Heritage properties including the “Archaeological Areas of Pompei, Herculaneum and Torre Annunziata”, “The Dolomites” and “Prehistoric Pile Dwellings Around the Alps,” as well as the “Ledro Alps and Judicaria” and the “Somma-Vesuvio and Miglio d’Oro” Biosphere Reserves, in addition to the MuSe museum.

During the final session, participants shared their analysis of a range of case studies, making recommendations for supporting successful people-centred approaches and moving towards adapting them with other heritage. One participant reflected on the overall experience of the course, saying: « I will certainly change the way I have been practising conservation […] I will start thinking how conservation and heritage can be an asset to empower people economically and socially. »

PCA_course_2017_3This course, now in its third edition, has recently been integrated into the new World Heritage Leadership programme, which emerged as a response to the growing concerns over the divide between nature and culture. The World Heritage Leadership Programme is delivered by IUCN and ICCROM in collaboration with ICOMOS and World Heritage Centre and other organizations and is being developed with the support of the Norwegian Ministry of Environment and other partners. This programme will focus on promoting links between nature-culture-communities in the management of heritage sites and securing heritage a more dynamic role in wider sustainable development.

Partners:

In collaboration with: Herculaneum Conservation Project, MuSe, Museo delle Palafitte del Lago di Ledro, Parco Archeologico di Ercolano, Provincia Autonoma di Trento, Trento School of Management, UNESCO Dolomites Foundation.

Member States represented: Brazil, China, Egypt, Finland, Georgia, Germany, Greece, India, Iran, Italy, Mauretania, Mexico, Norway, Portugal, Romania, South Africa, Sri Lanka, Tanzania, Turkey, United States, Zambia

SEE ALSO:


Université d’été sur la communication et les compétences pédagogiques

juillet 25, 2017

Université internationale d’été de l’ICCROM sur le thème de la communication et les compétences pédagogiques dans le domaine patrimonial et scientifique.
10 au 21 juillet 2017. Rome, Italie

Course participants

La troisième édition de l’université internationale d’été de l’ICCROM sur le thème de la communication et les compétences pédagogiques dans le domaine patrimonial et scientifique, qui a eu lieu à Rome entre le 10 et le 21 juillet 2017, vient de se terminer. Ce cours de deux semaines a réunit des professionnels de la conservation provenant de 25 pays et de divers horizons professionnels pour tenter de définir de nouvelles directions dans l’enseignement de la conservation et de la science.

Les programmes éducatifs et les activités de développement professionnel dans le domaine de la conservation sont souvent soumis à la pression du temps d’enseignement. De nouvelles méthodes didactiques, de nouveaux concepts et de nouveaux outils sont nécessaires pour concevoir et mettre en œuvre un enseignement apte à fournir de meilleurs résultats. Les défis les plus courants peuvent être perçus d’une nouvelle manière grâce à l’innovation et à des modalités ayant prouvé leur efficacité, et l’enseignement peut se déplacer du laboratoire vers le monde qui nous entoure.

Lors d’une série de sessions interactives tenues dans la salle de cours de l’ICCROM et à travers Rome, les participants ont pu passer deux semaines intenses partagées entre la rigueur et le divertissement. Un groupe de professionnels de la conversation de différentes origines disposent dorénavant de nouvelles perspectives et d’une nouvelle énergie pour reconsidérer les méthodes d’enseignement traditionnelles et leur donner un plus grand impact.

Le cours a démarré par une discussion sur les hypothèses que les spécialistes de la conservation entretiennent entre eux, le fait de révéler de tels postulats introduisant un élément de prise de conscience personnelle et préparant le terrain pour une plus grande ouverture en matière d’enseignement. Les participants ont alors pu explorer l’efficacité et la pertinence de différentes méthodes d’enseignement dans le domaine de la conservation et les meilleures façons de les mettre en œuvre.
Lire suite…


SOIMA 2017 à Accra, Ghana

juillet 19, 2017

Du 9 au 23 juillet 2017 à Accra, Ghana

Les archives photos, films, audio et vidéo immortalisent les mémoires, les expressions créatives et les données scientifiques essentielles. “Partout où ces collections d’archives existent, elles sont utilisées pour créer des emplois, pour alimenter la recherche et pour fournir un récit multidimensionnel de notre passé et de notre présent” déclare M.Stefano De Caro, Directeur général de l’ICCROM.

Pour discuter de ces sujets, le cours international SOIMA 2017 sur la préservation des collections de sons et d’images a réunit 17 participants provenant de 12 pays à l’Institut des études africaines et aux Archives J.H. Kwabena Nketia de l’Université du Ghana à Accra. L’objectif partagé était un échange de connaissances sur la préservation du patrimoine sonore et d’images, menacé par des évolutions technologiques constantes et par le manque de politiques institutionnelles cohérentes.

Le cours, qui s’est déroulé du 9 au 23 juillet 2017, a été conçu par l’ICCROM en coopération avec l’Institut des études africaines et de l’Institut néerlandais du son et de l’image, de l’Institut national du film et de la télévision du Ghana (NAFTI), du Conseil international des archives (ICA) et de l’Association internationale des archives sonores et audiovisuelles (IASA).

Group photo

Lors du cours intensif de deux semaines, les participants ont tenu des discussions de groupe, effectué des activités pratiques et des exercices de pédagogie structurée. Les sujets partagés comprenaient la définition du patrimoine audiovisuel, la nécessité de le préserver et la façon de l’utiliser dans un but créatif. Cette opportunité pédagogique met l’accent sur une étude de cas réalisée dans le cadre des Archives J.H. Kwamena Nketia, fondées pour étudier le patrimoine oral dynamique du Ghana. Les archives sont dirigées par un ancien participant au cours SOIMA, Judith Opoku-Boateng, qui partage dorénavant les fruits de son travail avec les autres participants. Lire suite…


Le 5ème cours RE-ORG s’est tenu à Udaipur, en Inde

décembre 8, 2016

Fifth RE-ORG course held in Udaipur, IndiaDans le cadre de la collaboration entre l’IGNCA (Indira Gandhi National Centre for Arts) et l’ICCROM, la 5ème édition du cours RE-ORG (Réorganisation des collections dans les réserves des musées) s’est déroulée du 1er au 11 novembre 2016 dans le « City Palace Museum »  situé dans le superbe palais du Maharajah d’Udaipur.

Les participants provenaient de sept musées d’état du Rajasthan auxquels se sont joints deux stagiaires du Cambodge. Lire suite…


Clôture du cours LATAM sur la conservation de la pierre

novembre 2, 2016

LATAM stone conservation course ends

Le cours LATAM sur la conservation de la pierre s’est déroulé au Mexique du 10 au 22 octobre 2016. Cette formation de deux semaines qui portait sur « l’observation, la documentation et le diagnostic » a associé des séances théoriques à des sessions pratiques. Le site archéologique Maya de Chicanná a servi d’étude de cas aux onze participants, parmi lesquels figuraient des archéologues, des architectes, des restaurateurs et des géologues. Lire suite…


Conservation des textiles et des costumes traditionnels à Antigua, Guatemala

Le cours international CollAsia sur la conservation des textiles et des costumes de l’Asie du Sud-Est, qui se déroulera du 24 octobre au 11 novembre 2016, commence à Antigua, au Guatemala

CollAsia International Course on Conservation of Textiles and CostumesLe cours international CollAsia sur la conservation des textiles et des costumes d’Asie du Sud-Est a rassemblé plus de 25 collègues issus des principales institutions culturelles du monde entier à La Antigua, au Guatemala. Il s’agit de professionnels d’origines diverses provenant du royaume himalayen du Bhoutan, d’Argentine, du Vietnam, d’Egypte, d’Indonésie, de Grèce, des Philippines, de la Corée, du Royaume-Uni, du Brésil et du Cambodge. Lire suite…


Les praticiens du patrimoine inspirés par les communautés du Lac Ohrid

octobre 6, 2016

La formation portant sur les approches axées sur les personnes en matière de conservation de la culture et de la nature (PCA16) débute à Tirana, en Albanie

PCA CourseLe Ministère albanais de la culture a accueilli 20 participants issus de sept pays de l’Europe du Sud-Est qui se sont réunis pour la première fois afin d’examiner la façon dont les communautés contribuent au patrimoine et comment elles peuvent en bénéficier. Cette rencontre a marqué la séance d’ouverture du deuxième cours organisé par l’ICCROM sur les approches axées sur les personnes. Lire suite…


Séminaire international RE-ORG: Renouer avec les collections dans les réserves

septembre 27, 2016

International RE-ORG Seminar: Reconnecting with Collections in StoragePlus de 200 professionnels de musée venus du monde entier sont réunis au Musée Royal d’Art et d’Histoire (KMKG-MRAH) à Bruxelles, en Belgique pour discuter des aspects pratiques de la réorganisation des réserves, à travers l’utilisation de la méthodologie RE-ORG (initialement développée par l’ICCROM avec le soutien de l’UNESCO), et des bénéfices possibles pour les communautés.

Le séminaire qui se tient du 28 au 29 septembre, comprend vingt-cinq présentations d’intervenants en provenance d’Argentine, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Canada, Guatemala, Grèce, Inde, Serbie et Suisse, ainsi que dix présentations d’affiche. Le premier jour, Gaël de Guichen, conseiller spécial du Directeur Général de l’ICCROM, donnera un discours liminaire intitulé «La réorganisation des réserves de musée : un périple de 80 ans… et encore du chemin à faire ! » Lire suite…


Séminaire international RE-ORG : Renouer avec les collections dans les réserves

août 12, 2016

Date limite prorogée jusqu’au 15 septembre

Prix spécial jusqu’au 31 août!

 ORGANIZING PARTNERS of the RE-ORG Seminar

Reconnecting with Collections in Storage The RE-ORG ExperienceDates : 28-29 septembre 2016 (début le 28 septembre 2016 à 9h00)

Lieu : Musées Royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles, Belgique

Langue : Anglais

Inscription : Maintenant 150 places disponibles ! Inscrivez-vous au plus vite sur http://org.kikirpa.be/RE-ORGBelgium2015/form.php

Nouvelle date limite d’inscription : 15 septembre 2016

Prix d’enregistrement :

Avant 31 août 2016 : € 50 (prix normal); € 30 (prix étudiant ; preuve d’inscription obligatoire).

Après 31 août 2016 : € 100 (prix normal); € 80 (prix étudiant ; preuve d’inscription obligatoire).

Prix : Ce prix inclut: déjeuners et pauses café le matin et l’après-midi les 28et 29 septembre, ainsi qu’une soirée de réception le 28. Lire suite…


Protéger le patrimoine culturel en temps de crise

juillet 20, 2016

Protecting Cultural Heritage in Times of CrisisLes pertes économiques dues aux catastrophes atteignent aujourd’hui en moyenne 250 à 300 milliards de dollars des États-Unis chaque année, selon le Bilan mondial 2015 sur la réduction des risques de catastrophe, un outil permettant de comprendre et d’analyser les risques de catastrophe à l’échelle mondiale, aujourd’hui et dans l’avenir. Les conflits sont tout aussi dévastateurs. En 2014, chaque jour, quelque 42 500 personnes ont été déracinées par la violence et les conflits (voir le Rapport du Groupe de haut niveau sur le financement humanitaire). Lire suite…