Les sculptures de Palmyre restaurées en Italie sont de retour en Syrie

mars 6, 2017

Palmyra busts restored in Italy now returned to SyriaDeux bustes endommagés provenant de la ville de Palmyre datant du IIème  ou IIIème siècle après J.C., ont été ramenés en Syrie le lundi 27 février. Après avoir été restaurées en Italie, les sculptures ont été rendues au Musée national de Damas, accompagnées de deux représentants de la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGAM).

Les nouvelles technologies, parmi lesquelles les scanners lasers et l’impression en 3D, ont joué un rôle essentiel dans la reconstruction de ces sculptures.

Le Directeur général de l’ICCROM, M. Stefano De Caro, a commenté : « Cet exemple de restauration et de reconstruction partielle d’objets antiques est remarquable. Il a permis l’emploi de matériaux modernes, tout en assurant leur réversibilité. Bien qu’à petite échelle, il s’agit d’un exemple innovant de restauration d’antiquités sérieusement endommagées. »

Les bustes, baptisés les « blessés de guerre de Palmyre » par l’ancien maire de Rome, M. Francesco Rutelli, avaient été fortement endommagés par des coups de marteaux d’insurgés. L’ancien maire de Rome avait organisé l’arrivée des sculptures en Italie et leur restauration ultérieure avec l’aide de son association Incontro di Civiltà (Rencontre de civilisations), en négociant leur transfert grâce à certains contacts avec la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie et des membres de l’opposition. Les deux bustes ont été exposés lors d’une exposition parrainée par l’UNESCO intitulée « Rising from Destruction » (renaître de la destruction) organisée par M. Rutelli et tenue au Colisée, à Rome, le 16 décembre 2016. Lire suite…


Aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise

juin 2, 2016

Début du cinquième cours international sur l’aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise

first_aid_1« J’aimerais me préparer à la récupération et à la reconstruction du patrimoine culturel de Mossoul » déclare Layla Salih, participante irakienne au cinquième cours international sur l’aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise (FAC) qui a commencé aujourd’hui au Smithsonian Castle, Washington DC, États-Unis.  Dispensé dans le cadre du programme pluripartenaire de l’ICCROM sur la gestion des risques et des catastrophes, le cours FAC vise à améliorer les capacités nationales, régionales et locales pour protéger le patrimoine culturel pendant les crises complexes et de longue durée.

Lire suite…


Soutenir la Syrie

février 8, 2016

Syrian refugee children giving peace sign
Photo: Eoghan Rice (CC BY 2.0)

Lors d’une conférence des donateurs tenue à Londres le 4 février dernier, les dirigeants de plusieurs douzaines de nations se sont réunis afin de promettre des fonds destinés à faire face à l’actuelle crise humanitaire en Syrie et à la gestion des réfugiés.

Cette conférence a permis de récolter plus de 10 millions de dollars américains de promesses de dons, qui proviennent entre autres de l’Union européenne, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, des États-Unis, et d’un grand nombre d’autres nations, de trusts et de fondations humanitaires.

Exemple du soutien engagé, Son Altesse l’Aga Khan, qui a promis 200 millions de dollars sur les quatre prochaines années pour conduire des activités en Syrie, a publié la déclaration suivante : « Je suis profondément bouleversé par la destruction indiscriminée et largement répandue de vies et de biens, dont des biens culturels irremplaçables qui représentent l’histoire incroyablement riche et pluraliste de la Syrie. »

La conférence intervient à un moment où les attaques et les bombardements, en particulier de la ville historique d’Alep, poussent des centaines de milliers de réfugiés à rejoindre la Turquie et les zones frontalières de la Syrie.

Voir aussi :

 


L’ICCROM condamne la poursuite des destructions du patrimoine antique

septembre 1, 2015

Temple of BelLe Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) a exprimé aujourd’hui son indignation face à la destruction par le groupe militant ISIS du grand temple de Baal datant du Ier siècle, un des monuments les plus importants et les mieux conservés du Site de Palmyre, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Lire suite…


Aptitude à la communication et à l’enseignement

juillet 20, 2015

École internationale d’été sur l’aptitude à la communication et à l’enseignement de la science pour la conservation
13 – 24 juillet 2015 à Rome (Italie)

La deuxième édition de l’École internationale d’été sur l’aptitude à la communication et à l’enseignement de la science pour la conservation a commencé le 15 juillet au siège de l’ICCROM à Rome. Cette session de formation de deux semaines a réuni des professionnels de divers pays et horizons en vue d’examiner les possibilités offertes par différentes approches didactiques et méthodes d’apprentissage sur la science pour la conservation, et de revoir les pratiques existantes. L’apprentissage a lieu dans le cadre de sessions interactives organisées en salle de classe et autour de Rome.

Lire suite…


Aide d’urgence au patrimoine culturel en Syrie

juin 22, 2015

Beyrouth (Liban), du 1er au 10 juin 2015

group photo of Syrian First AidersDans le but d’apporter son soutien aux professionnels du patrimoine culturel de Syrie, le Centre régional ICCROM-ATHAR a récemment uni ses forces à celles de l’UNESCO et du Centre arabe régional pour le patrimoine mondial de Bahreïn (ARC-WH) afin d’offrir un cours sur l’aide d’urgence au patrimoine culturel bâti de Syrie.

L’objectif était de mettre en place des équipes nationales capables de conduire des interventions répondant à une urgence en matière de sécurisation du patrimoine culturel bâti menacé, et de former d’autres collègues dans le pays.

Vingt-trois professionnels travaillant à Alep, Damas, Daraa, Idleb, Deir ez-Zor, et Homs ont pris part à ce cours intensif. Les participants ont abordé divers aspects relatifs à la réponse urgente concernant le patrimoine menacé : évaluation des risques, évaluation des dégâts, aide d’urgence au patrimoine culturel, documentation rapide, engagement communautaire, et consolidation en urgence des monuments et sites endommagés.

Lire suite…


Aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise

mars 27, 2015

30 mars – 24 avril 2015, Pays-Bas

First Aid to Cultural Heritage in Times of CrisisEst-il possible de préserver un patrimoine culturel pris intentionnellement pour cible, comme on peut le constater aujourd’hui en Syrie ou en Irak ? À la suite de catastrophes naturelles de grande ampleur, comme dans le cas du cyclone Pam, comment récupérer rapidement et efficacement le patrimoine culturel ?

Au cours des quatre prochaines semaines, 21 professionnels venant de régions exposées à ces risques, comme Gaza, le Guatemala, Haïti, les Philippines, la Syrie, ou encore l’Ukraine, se réuniront à Amsterdam pour prendre part au cours international sur l’Aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise, organisé conjointement par l’ICCROM, la Smithsonian Institution, la Commission nationale néerlandaise de l’UNESCO, et 11 institutions nationales dont les Ministères néerlandais de la Culture et de l’Éducation.

Il s’agit du quatrième cours international sur l’Aide d’urgence, organisé dans le cadre du programme sur la gestion des risques de catastrophes de l’ICCROM et de divers partenaires.

L’Aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise vise à doter les « urgentistes » culturels proactifs des compétences et connaissances nécessaires pour travailler avec les communautés et d’autres acteurs d’urgence traditionnels afin de protéger le patrimoine culturel lorsqu’une situation de crise se développe.

« La culture n’attend pas, crédo des Urgentistes, vient de l’idée que, pour les communautés déracinées à la suite de catastrophes, la culture, sous sa forme aussi bien matérielle qu’immatérielle, représente un fil conducteur et aide à surmonter le traumatisme lié à la perte et au déplacement, raison pour laquelle on ne peut la dissocier de l’aide humanitaire », explique Aparna Tandon, responsable du cours et Spécialiste de projet à l’ICCROM. Lire suite…


Sauvetage du patrimoine culturel en péril dans la région arabe

octobre 9, 2014

Plusieurs organisations internationales et régionales se rassemblent pour une réunion de planification

group photo of meeting in Cairo for First Aid planningLes 29 et 30 septembre, l’ICCROM-ATHAR,  l’UNESCO et l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) ont tenu une réunion au Caire afin de former des équipes nationales et régionales pour sauvegarder le patrimoine culturel en péril dans la région. Cette réunion a rassemblé des représentants de l’Égypte, de l’Irak, du Yémen, du Soudan, et de la Syrie, qui ont rendu compte des risques auxquels le patrimoine est exposé dans leurs pays respectifs, et des initiatives conduites au niveau local et national pour y faire face.

La réunion a été l’occasion d’évoquer d’éventuelles solutions aux crises en cours, et la décision a été prise de mettre en œuvre des cours régionaux pour renforcer les capacités en gestion du risque et en protection du patrimoine culturel lors de situations d’urgence.

Lire suite…


Patrimoine en péril : l’Irak et la Syrie

septembre 25, 2014

(Al-Arabiya News/Twitter)
(Al-Arabiya News/Twitter)

Dans le contexte des bouleversements actuels et de la destruction du patrimoine culturel, le Département d’État américain et le Metropolitan Museum of Art ont organisé à New York, le 22 septembre 2014, un événement consacré au « Patrimoine en péril : l’Irak et la Syrie ».

Le Directeur général de l’ICCROM était représenté par Zaki Aslan, Directeur du Centre de conservation régional ICCROM-ATHAR à Sharjah (Émirats arabes unis). S’adressant à un public parmi lequel se trouvaient M. John F. Kerry, Secrétaire d’État des États-Unis, et Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, M. Aslan a mis en avant le travail de l’ICCROM et de ses partenaires en vue de faire face, dans la mesure du possible, aux besoins immédiats et à moyen terme en termes de protection du patrimoine culturel syrien et iranien. Lire suite…