Forum Culture en crise à l’Université de Yale

mai 4, 2016

Culture in Crisis Forum at Yale University

Stefano De Caro, Directeur général de l’ICCROM, a participé au huitième Colloque mondial des présidents d’université, organisé par l’Université de Yale et son Président Peter Salovey les 12 et 13 avril 2016. Il a également participé à l’événement satellite Culture en crise organisé le 11 avril.

L’événement Culture en crise a été dirigé par Stefan Simon, Directeur de l’Institut pour la préservation du patrimoine culturel (IPCH) de l’Université de Yale et ancien membre du conseil de l’ICCROM. L’événement a rassemblé des intervenants et des décideurs pour discuter des dangers présents qu’encourt le patrimoine culturel, en particulier en ce qui concerne la situation dramatique actuelle au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, mais également en Afrique subsaharienne et dans le monde entier.

Une discussion approfondie a été menée en ce qui concerne une réponse efficace au pillage, au commerce illicite, à la destruction des sites et du tissu urbain, à la perte de compétences locales, de l’artisanat et des connaissances autochtones et à l’impact humanitaire. Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a prononcé un discours public sur l’importance de faire face à des menaces importantes pour la culture en crise, tandis que Gustavo Araoz, Directeur général d’ICOMOS International, a partagé des mises à jour sur la situation actuelle au Moyen-Orient.

Culture in Crisis Forum at Yale University

« Bien que rien ne puisse correspondre à l’urgence d’apporter une aide humanitaire à toutes les personnes touchées, » a affirmé De Caro dans son discours, « nous devons également prendre en compte la manière de protéger leur patrimoine culturel séculaire assez tôt dans le conflit. » Avec la reconstruction comme l’une des nombreuses solutions possibles, il a fait remarquer qu’en l’absence de planification et de coordination entre les personnes impliquées dans ces efforts, « les dommages causés aux sites du patrimoine sont souvent plus fréquents au cours de la reconstruction après le conflit que durant le conflit lui-même. »

Le Colloque mondial a été convoqué par les présidents des six institutions américaines qui le parrainent: l’Université Brown, l’Université Columbia, l’Université de New York, l’Université de Princeton, l’Université de Pennsylvanie et l’Université de Yale, au nom et avec le soutien et la participation du Secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon, qui a prononcé un discours lors de la session d’ouverture. Vingt des meilleures universités de toutes les régions du monde, y compris une représentation africaine, ont également apporté leur contribution au débat. De Caro réclame une attention particulière de la part des établissements universitaires et des organisations internationales dans la contribution au renforcement des capacités en Afrique, afin de former une nouvelle génération de professionnels de la conservation dans le cadre de projets pour le développement durable du continent.

« Notre réalité actuelle représente à la fois l’une des énormes opportunités et l’une des menaces », a observé De Caro lors du Colloque mondial. « Le patrimoine est une force que nous avons tous et dans laquelle nous pouvons puiser pour apporter des changements positifs, mais uniquement si nous reconnaissons sa valeur et que nous l’exploitons dans l’intérêt de la société, à travers le partage et la collaboration. »

 

Culture in Crisis Forum at Yale University

Voir également:

En plus Coopération, Directeur général |

Comments are closed.