Atelier axé sur l’élaboration de l’aide d’urgence au patrimoine culturel

octobre 20, 2017

Concevoir en faveur du changement : Atelier international sur l’aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise

 16-20 octobre 2017

logos - First Aid for Cultural Heritage Design Workshop

FAC_thumbDu 16 au 20 octobre, l’ICCROM a organisé un atelier axé sur l’élaboration de l’aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise (FAC), mis en œuvre en partenariat avec la Smithsonian Institution aux États-Unis et la Fondation Prince Claus aux Pays-Bas. Parmi les autres institutions partenaires figurent l’UNESCO, CRAterre (France), la Protection civile italienne et l’Université Ritsumeikan (Japon).

L’atelier visait à approfondir la formation internationale existante axée sur l’aide d’urgence, et à identifier le contenu ainsi que les activités permettant de développer un réseau autonome et efficace de secouristes du patrimoine culturel. En s’appuyant sur la démarche conceptuelle centrée sur l’homme, l’atelier s’est inspiré d’expériences diverses d’anciens participants, de professionnels du patrimoine culturel et de personnes-ressources clés pour :

  1. perfectionner les sujets et les modes de prestation de la formation sur l’aide d’urgence actuelle
  2. identifier les contenus et les stratégies d’enseignement pour la formation des formateurs,
  3. convenir d’activités et de dispositions institutionnelles préalables afin de développer un réseau durable et fonctionnel de secouristes du patrimoine culturel au cours des trois prochaines années.

L’objectif global des partenaires FAC est d’assurer des interventions rapides et efficaces en faveur de la protection du patrimoine culturel, intégrées dans les mécanismes d’aide humanitaire nationaux et internationaux.

Lancées en 2010, les trois premières éditions du cours international FAC, qui étaient soutenues par le Ministère italien de la culture, se concentraient sur la protection du patrimoine culturel en période de conflit. La formation a ensuite été élargie pour inclure les catastrophes naturelles et a été proposée en 2015 avec le soutien de nouveaux partenaires, notamment la Commission nationale des Pays-Bas pour l’UNESCO et la Smithsonian Institution. Après 5 cours internationaux, 40 versions plus courtes de la formation FAC ont été offertes dans différentes parties du monde. Dans ce contexte, la Fondation Prince Claus a financé 27 ateliers dans 21 pays à risque dans le cadre d’un suivi formel de la formation. Ce nombre n’inclut cependant pas les ateliers FAC offerts par le Centre ICCROM-ATHAR. L’atelier le plus récent a été organisé en août 2017 à Homs, en Syrie, par un participant de la formation FAC 2016, lequel est également intervenu lors du cours ICCROM-ATHAR qui s’est tenu en octobre 2016.

L’expérience collective acquise au titre de la formation a contribué au développement d’un cadre d’aide d’urgence au patrimoine culturel dans les situations d’urgence complexes en trois étapes, qui a été mis à l’essai dans le contexte de huit catastrophes naturelles et de trois conflits en cours. L’année dernière, l’ICCROM, en collaboration avec l’UNESCO, a publié un guide sur l’évacuation d’urgence des collections du patrimoine en danger, qui a bénéficié de critiques positives de la part de l’IIC. Ce document peut être téléchargé gratuitement et est actuellement disponible en arabe, français, espagnol, turc, géorgien, russe, malais et japonais. Il a également été utilisé par les services de secours d’urgence lors des récents ouragans qui ont frappé les Caraïbes et les États-Unis.

Cette année, la Protection civile italienne a invité l’ICCROM à mener sa propre formation régionale et à former des équipes de protection civile issues de six pays, en s’appuyant sur le document-cadre sur l’aide d’urgence. L’objectif était d’intégrer l’aide d’urgence au patrimoine culturel dans les systèmes nationaux de gestion des urgences. Les armées britannique et américaine ainsi qu’Interpol ont également exprimé un vif intérêt pour l’utilisation de la méthodologie FAC en vue de former les intervenants des services de secours. L’atelier contribuera donc à identifier des stratégies de formation ainsi que des outils pour les principaux acteurs des situations d’urgence.

VOIR ÉGALEMENT :

En plus Coopération | Étiquettes :

Comments are closed.