Les liens entre nature et culture dans la gestion des sites du patrimoine mondial

février 2, 2017

 International Course on Linking Nature and Culture in World Heritage Site Management

 

International Course on Linking Nature and Culture in World Heritage Site ManagementDate limite d’inscription : 31 mars 2017

Dates : 6-16 juin 2017

Lieu : la ville minière de Røros et la Circonférence, Norvège (http://whc.unesco.org/en/list/55)

 

Organisateurs :

L’ICCROM, l’UICN et le Ministère norvégien du climat et de l’environnement, en collaboration avec l’Office fédéral suisse de la culture

 

Partenaires :

La Direction norvégienne du patrimoine culturel, l’agence norvégienne de la nature, la gestion locale de la ville minière de Røros et de la Circonférence, l’ICOMOS, et le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO

 

Le programme Leadership du patrimoine mondial

Ce cours révolutionnaire constitue une composante clé du nouveau programme Leadership du patrimoine mondial élaboré par l’ICCROM, l’UICN et le Ministère norvégien de l’environnement. Le programme Leadership du patrimoine mondial entend adopter une nouvelle approche concernant la mise en œuvre du partenariat de longue date établi entre l’UICN et l’ICCROM relatif au renforcement des capacités pour soutenir la Convention du patrimoine mondial. Ce nouveau programme s’est imposé en réponse aux préoccupations croissantes engendrées par la distinction faite entre la nature et la culture sous de nombreux aspects du processus relatif au patrimoine mondial, bien que l’une des caractéristiques marquantes de la Convention du patrimoine mondial réside dans le fait que la protection et la gestion des valeurs patrimoniales tant naturelles que culturelles, en tant qu’intérêt universel exceptionnel, relèvent d’un seul instrument international. On assiste actuellement à une prise de conscience et à un intérêt accrus visant à estomper les fractures et différences entre nature et culture et à aborder les points communs et les opportunités partagées dans le cadre de la gestion des sites patrimoniaux. Proposé par l’UICN et l’ICCROM, en collaboration avec l’ICOMOS, le Centre de l’UNESCO pour le patrimoine mondial (WHC) et d’autres organismes, le programme Leadership du patrimoine mondial est  élaboré avec l’appui du Ministère norvégien de l’environnement et d’autres partenaires. Ce programme vise à :

  • Élaborer et expérimenter des normes rigoureuses en matière de conservation des sites du patrimoine mondial, tout en veillant à ce qu’elles contribuent à l’épanouissement des communautés et au développement durable, par le biais d’une implication dans le patrimoine mondial ;
  • Offrir des conseils argumentés de haut niveau et très largement traduits sur les politiques et les pratiques de conservation, en intégrant notamment le manuel de référence de l’ICCROM sur la gestion du patrimoine mondial culturel et celui de l’IUCN portant sur le même thème ;
  • Mettre en place un réseau de sites internationalement reconnus comprenant des sites du patrimoine mondial, illustrant les meilleures pratiques et pouvant fournir une plateforme d’apprentissage et de renforcement des capacités ;
  • Constituer des réseaux internationaux de professionnels et d’institutions de la nature et de la culture, afin d’établir des liens entre la pratique sur le terrain et le leadership aux niveaux international, régional, national et local ;
  • Organiser diverses activités de formation, d’échanges et autres visant à renforcer les capacités aptes à soutenir les responsables de site, ainsi que les services chargés du patrimoine dans les États parties.

 

Contexte

Ce cours sur les liens entre nature et culture dans le cadre de la gestion des sites du patrimoine mondial qui se tiendra à Røros s’avère la première grande activité du programme Leadership du patrimoine mondial, et marque le début d’un processus visant à établir de nouvelles normes pour relier nature et culture au sein des sites du patrimoine mondial. Le programme de formation a été élaboré au cours d’une série d’activités, parmi lesquelles figure un cursus élaboré par l’ICCROM et l’UICN pour organiser un cours international prenant en considération les interactions entre nature et culture dans les sites du patrimoine mondial en 2014. Des modules ont ensuite été testés tout au long d’activités de formation de l’ICCROM pendant ces deux dernières années. Ceci inclut également la formation sur les approches axées sur les personnes en matière de conservation de la culture et de la nature (http://www.iccrom.org/wp-content/uploads/PCA_Annexe-2.pdf). L’université de Tsukuba au Japon a offert un cours (http://www.iccrom.org/fr/nature-culture-linkages-in-heritage-conservation-asia-pacific/) axé sur les mêmes thématiques, qui s’appuie sur le programme. Le cours à Røros prendra en compte toutes ces expériences et abordera également le rapport entre les personnes (communautés locales et populations autochtones comprises) et les valeurs culturelles et naturelles des sites, de même que la façon dont les sites et les terres/paysages marins environnants sont gérés. Une caractéristique essentielle du cours réside dans le fait qu’il rassemblera des professionnels et des personnes-ressources issus aussi bien des secteurs du patrimoine culturel que naturel.

 

Objectif général

L’objectif général du cours est d’apporter aux participants de nouvelles connaissances, compétences et une prise de conscience supplémentaire pour promouvoir les interdépendances entre nature et culture, dont les êtres humains font partie intégrante, ainsi que d’améliorer les approches relatives à un ensemble varié de sites du patrimoine mondial, en termes de gestion et de gouvernance,  à travers le partage d’expériences communes aux deux secteurs.

 

Objectifs spécifiques

  • Redéfinir la conservation du patrimoine culturel en tant que concept connexe et interdépendant, plutôt que comme deux domaines distincts, et revoir les approches actuelles où la gestion de nature et de la culture demeurent distinctes.
  • Soutenir les professionnels pour une gestion de qualité des biens du patrimoine mondial, par la compréhension des liens et des différences existants entre nature et culture dans le système du patrimoine mondial posant des défis politiques et institutionnels, de même que des complexités dans l’exercice de leur profession.
  • Créer des synergies dans tous les secteurs et s’engager bien plus activement auprès des décideurs politiques, des communautés et des réseaux, en plus des professionnels du secteur.
  • Étudier et tester les méthodologies/approches sur le terrain et améliorer les capacités/qualifications des professionnels, afin de combler les lacunes dans l’établissement d’un lien entre culture et nature.
  • Convaincre les professionnels de considérer les personnes comme un élément central de la gestion du patrimoine, et veiller au bien-être des deux catégories, assurant ainsi que le patrimoine naturel et le patrimoine culturel ont un rôle dynamique et mutuellement bénéfique dans la société actuelle et sur le long terme.
  • Créer et renforcer les communautés de pratique.

 

Participants

Ce cours est conçu pour un maximum de 20 participants et est ouvert aux professionnels issus des secteurs du patrimoine culturel et naturel, avec une priorité particulière donnée aux professionnels de sites du patrimoine mondial. Les participants devraient pouvoir démontrer leur engagement dans des activités de gestion de sites du patrimoine culturel en cours, comptant des valeurs naturelles, ou vice-versa. Les personnes-ressources invitées à contribuer au cours proviendront tant des secteurs du patrimoine culturel que naturel.

Langue

La langue de travail du cours sera l’anglais.

 

Voyage, hébergement et frais de séjour

Les participants auront à leur charge les frais de subsistance et de voyage aller-retour pour la Norvège. L’hébergement sera offert gratuitement par les organisateurs pour la durée de la formation. Les candidats sont fortement encouragés à rechercher un soutien financier auprès d’institutions gouvernementales, de leurs employeurs et d’agences de financement. En cas de besoin financier avéré, et selon les fonds disponibles au moment de la formation, des bourses visant à couvrir partiellement le voyage et les frais de subsistance pourraient être accordées.

 

Inscriptions 

Veuillez remplir le formulaire d’inscription de l’ICCROM et l’envoyer, accompagné des documents indiqués ci-dessous, par courriel à l’adresse suivante : LNC17@iccrom.org.

  • Un curriculum vitæ professionnel exhaustif (en anglais)
  • Une description du site dans lequel vous êtes actuellement impliqué, en indiquant ses valeurs naturelles/culturelles et en exprimant vos opinions sur la nécessité d’aborder leurs interdépendances (un site du patrimoine mondial de préférence).

 

Date limite d’inscription

Pour être inclus dans le processus de sélection, les dossiers d’inscription devront parvenir à l’ICCROM avant le 31 mars 2017.

 

VOIR ÉGALEMENT :

En plus Annonces de cours | Étiquettes : ,

Comments are closed.