Nos anciens programmes

Africa 2009

En 1998, le programme AFRICA 2009 a été présenté lors d’une réunion régionale réunissant les professionnels africains du patrimoine culturel à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Ce programme était le fruit d’un effort conjoint de plusieurs organisations africaines dédiées au patrimoine culturel, de l’ICCROM, du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, et de CRATerre-EAG. Il se basait sur la notion selon laquelle les problèmes auxquels la conservation doit fait face en Afrique doivent être traités non seulement par des solutions techniques, mais aussi à travers une meilleure prise en compte de la relation entre le patrimoine immobilier et les communautés qui s’y rapportent, ainsi que son environnement global.

CollAsia

En 2003, l’ICCROM et le SEAMEO-SPAFA ont lancé le programme CollAsia 2010, un programme de sept ans visant à améliorer les conditions de conservation des collections en Asie du Sud-Est. Conçu en consultation avec des institutions et des professionnels de la région, CollAsia 2010 apportait une réponse concrète à un grave manque d’opportunités de formation et de réseautage pour les professionnels travaillant avec le patrimoine mobilier en Asie du Sud-Est. À ce jour, plus d’une centaine de professionnels travaillant dans les musées, bibliothèques, et archives en Asie du Sud-Est ont participé à ce programme, accédant à de nouvelles ressources et acquérant des compétences fondamentales, tout en bénéficiant de la possibilité de tisser un réseau et d’échanger avec les collègues d’autres pays de la région et d’ailleurs.

Media Save Art

En 1990, l’ICCROM a lancé une vaste campagne de sensibilisation appelée Media Save Art, avec pour ambition de réunir les professionnels du patrimoine et le public. Durant une période de cinq ans, une série d’activités pilotes ont ciblé plusieurs groupes : enseignants, guides touristiques, médias, et sponsors.

Pour de plus amples informations sur ce programme, consultez le rapport.

PREMA

Dans les années 1970, les collections des musées africains ont connu des détériorations et des pertes, assaillies par des facteurs aussi divers que les infestations d’insectes, les incendies, les vols, les inondations, et la négligence. Dans le même temps, le manque de formation du personnel de ces musées constituait un obstacle à la résolution de ces problèmes. C’est dans ce contexte que l’ICCROM a créé le programme PREMA (PREVention dans les Musées Africains) en 1985, qui a, durant 15 ans, formé le personnel des musées sur la conservation préventive des collections, et a mis sur pied un réseau de professionnels africains capables de s’atteler à la formation et à la sensibilisation des professionnels des musées.

Comments are closed.