L’UNESCO et l’ICCROM unissent leurs forces en faveur du patrimoine culturel

octobre 16, 2017

UNESCO and ICCROM Join ForcesL’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM), ont signé le vendredi 13 octobre un accord de coopération en faveur de la lutte contre les menaces croissantes pour les biens culturels dans le monde.

Dans le cadre du mémorandum d’accord signé au siège de l’UNESCO à Paris, l’UNESCO et l’ICCROM ont convenu d’intensifier leurs efforts visant à mettre en œuvre la Convention du patrimoine mondial de 1972. Les deux institutions ont également décidé de renforcer leur coopération face à un certain nombre de défis spécifiques, notamment la destruction des biens culturels dans les conflits armés, la gestion des risques liés aux catastrophes, le trafic illicite du patrimoine culturel et les nouveaux risques pesant sur le patrimoine culturel immatériel.

« L’accord témoigne de notre engagement commun de protéger le patrimoine culturel mis en péril par des aléas toujours croissants d’origine naturelle et humaine, y compris le pillage et la négligence », a déclaré le Directeur général de l’ICCROM, le Dr Stefano De Caro.

« Au cours des années récentes, l’UNESCO et l’ICCROM ont renforcé leur coopération pour répondre aux nouvelles menaces du nettoyage culturel et de la destruction systématique du patrimoine. Cet accord est une étape supplémentaire afin de développer de nouvelles réponses à long terme pour la protection des sites et le partage de l’histoire de notre patrimoine commun comme force de paix », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova.

L’accord marque un tournant dans la collaboration de longue date entre les deux institutions qui travaillent depuis de nombreuses années pour le patrimoine culturel et la préservation, en particulier pour la mise en œuvre de la Convention du Patrimoine mondial. Par cet accord, les institutions développeront leurs efforts de coopération en matière de formation et de renforcement des capacités, notamment au Moyen-Orient, dans le monde arabe et en Afrique subsaharienne, et elles renforceront leur collaboration en matière de création et de partage des ressources en information et dans le cadre des activités de communication et de sensibilisation en faveur de la conservation du patrimoine.

Les deux organisations ont également convenu de travailler étroitement pour intégrer les activités de collecte de fonds et rationaliser les processus de gestion et d’administration, afin de rendre leurs programmes conjoints plus efficaces et axés sur les priorités des États membres et des donateurs.

La création de l’ICCROM fait suite à une décision de la Conférence générale de l’UNESCO à New Delhi, en 1956. Le Centre est basé à Rome, en Italie, et dispose d’un Bureau régional à Sharjah, Emirats Arabes Unis. L’UNESCO est l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et dont le siège est à Paris, avec 53 Bureaux à travers le monde.

VOIR ÉGALEMENT

En plus Coopération, Nouvelles de l'ICCROM | Étiquettes :

Comments are closed.