Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Orlando - la défense d'un héros fragile

Orlando - la défense d'un héros fragile

Orlando – the defence of a fragile hero
© Dennis Jarvis - wikimedia

Depuis 600 ans, la colonne d’Orlando se dresse au milieu de la place Luža, devant l'église Saint-Blaise, au cœur de la vieille ville de Dubrovnik. C'est un monument relativement petit, d'environ 4 mètres de haut, sculpté en 1417 par le sculpteur italien Bonino di Jacopo à partir d'un seul bloc de pierre calcaire, avec une base de pierre et une corniche séparées. Cette apparence quelque peu discrète masque toutefois une riche toile de connections culturelles qui relient ce monument depuis les traditions littéraires du début du Moyen Âge jusqu'aux notions actuelles d'indépendance et d'identité nationale au sein de l'Europe moderne.

Le personnage central de la colonne représente Roland, connu localement sous le nom d’Orlando, habillé en chevalier, portant un bouclier et une épée. Roland était un chef militaire sous Charlemagne, dont la mort en 778 a été commémorée plus tard dans le poème épique du XIe siècle, La Chanson de Roland. Figure littéraire populaire à partir de ce moment et tout au long de la période médiévale et de la renaissance (également à l’origine du personnage d'Orlando dans Comme il vous plaira de Shakespeare), Roland en est venu à représenter la lutte pour la liberté contre la tyrannie et l'injustice. En tant que tel, il a été adopté comme symbole des droits civiques par la loi saxonne, l'érection de « statues de Roland » dans les villes d'Allemagne et des pays voisins atteignant un pic de popularité au cours des XIVe et XVe siècles. Comment une telle statue de Roland a pu se retrouver au cœur de Dubrovnik, sur la côte adriatique plutôt que sur la côte baltique, demeure toutefois un mystère.

Depuis son inauguration, la colonne d'Orlando a pris une place particulière dans la conscience publique, représentant pour les habitants de Dubrovnik la fierté et l'indépendance de leur ville. L'emplacement de la colonne, devant l'église Saint-Blaise (le saint patron de la ville de Dubrovnik) complète ce récit symbolique. Utilisée à l'origine comme plate-forme pour la diffusion de proclamations publiques, la fonction symbolique de la colonne a rapidement été consolidée dans son utilisation comme support du drapeau de la ville.

Malgré (ou peut-être en partie à cause de) son importance symbolique, la colonne a connu un sort peu enviable ces dernières années. Son histoire en matière de conservation a été mouvementée : on n’en sait pas beaucoup avant 1825, date à laquelle elle s'est effondrée sous l'effet d'un vent violent, après quoi elle est restée entreposée pendant près de 53 ans. Depuis qu'elle a été reconstruite en 1878, elle a fait l'objet de plusieurs restaurations, dont la première en 1954, lorsque des fissures dans la base de la sculpture ont été colmatées avec du ciment. Après la guerre de Croatie (1991-1995), durant laquelle elle a été protégée par des palissades de bois et des sacs de sable, la colonne a de nouveau été utilisée comme mât porte-drapeau, cette fois, pour célébrer la ville de Dubrovnik et la République de Croatie. Cependant, au début des années 2000, la colonne montrait des signes de fissuration, indiquant qu'elle n'était pas assez solide pour résister à une telle utilisation. En 2006-2007, à la suite d'une série d'études, des travaux structurels importants ont été effectués par des entrepreneurs privés, avec pour objectif principal de renforcer la colonne afin qu'elle puisse continuer à porter le drapeau de la ville.

Orlando – the defence of a fragile hero

Malheureusement, peu après l'achèvement des travaux, de graves fissures ont commencé à apparaître sur tous les côtés du monument, au point qu’il a été envisagé de retirer complètement la colonne pour la placer dans un musée, et d’installer une réplique à sa place. Conscient du fort attachement local au monument et déterminé à trouver la meilleure solution pour sa conservation, l'Institut croate de conservation a lancé en 2019 un nouveau programme d'études pour trouver les causes sous-jacentes de la détérioration. Compte tenu de la complexité du problème, pour soutenir ces efforts, le ministère croate de la culture a également demandé à l'ICCROM de constituer une équipe d'experts internationaux, d'entreprendre une évaluation du site de la colonne d'Orlando et d'examiner les données recueillies.

En février 2020, l'équipe chargée de la mission de l'ICCROM, composée de deux conservateurs spécialisés et d'un ingénieur en construction, a entrepris une visite du site pour évaluer l'état de la colonne d'Orlando. Il a été constaté que le monument était dans un tel état de fragilité que toute tentative de le déplacer pourrait le mettre davantage en danger. L’équipe a également identifié un certain nombre de questions en suspens nécessitant des réponses pour savoir comment sauvegarder au mieux la colonne, et a établi un plan d'études scientifiques afin de surmonter ces problématiques et d’éclairer la voie à suivre pour la conservation à long terme de la colonne.

Il est apparu très clairement que bien que le monument soit fragile, il ne semblait pas être en danger immédiat d'effondrement, à condition de ne pas être pas soumis à des contraintes supplémentaires. Cela signifie que pendant que les études se poursuivent, Orlando peut rester à son emplacement actuel tout en bénéficiant d’une protection accrue. Ce sera sans doute une bonne nouvelle pour les habitants de Dubrovnik qui viennent de célébrer son 600e anniversaire. D'une certaine manière, l'histoire si particulière de ce Roland, le protecteur des droits civiques, nous rappelle que ces droits peuvent parfois s’avérer fragiles et doivent être défendus.

Remerciements
L'ICCROM remercie le ministère croate de la culture et les autorités de la ville de Dubrovnik, l'Institut de restauration de Dubrovnik et l'Institut croate de conservation pour leur soutien et leur assistance au titre de cette mission.

1. La colonne d’Orlando se dresse depuis plus de 600 ans au centre de la place Luža, dans la vieille ville de Dubrovnik. Crédit photo : Dennis Jarvis de Halifax, Canada - Croatia-01585B, CC BY-SA 2.0, 
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6693459
2.
Depuis 2019, la Colonne d'Orlando se trouve derrière une enceinte de protection pendant que les études se poursuivent. On espère que la colonne sera bientôt à nouveau visible pour le public.

3. En 2006-2007, un trou a été percé à travers le monument, dans lequel une broche en acier inoxydable précontraint a été insérée et fixée avec de la résine époxy. Cette intervention a provoqué une grave fissuration de la colonne. L'équipe cherche à savoir si la goupille et l'époxy posent encore des problèmes.

4. David Odgers, membre de l'équipe de l'ICCROM, procède à une évaluation détaillée de l'état de la maçonnerie

5. À certains endroits, les fissures s'étendent à travers tout le monument

6. L'équipe de l'ICCROM (Matteo Francini, David Odgers et Alison Heritage), ainsi que les collègues Vinka Marinković et Borka Milković de l'Institut croate de conservation.