Documenter notre patrimoine en péril

mai 10, 2017

Documenting our Heritage at Risk

Conférence internationale, Rome, 19 et 20 mai 2017

Documenting our Heritage at Risk

La destruction délibérée de notre patrimoine culturel devient une caractéristique des conflits modernes, une nouvelle tactique de tactique de guerre. Dans de telles circonstances, la préservation du patrimoine culturel mondial devient de plus en plus urgente et impérieuse. C’est l’identité même des personnes qui est en jeu, leur sentiment de soi, leur culture, leur histoire, leur mémoire collective et ce qu’ils laisseront à leurs enfants.

Lorsque le patrimoine risque d’être effacé de nos mémoires, la documentation joue un rôle capital. Elle permet de fournir un témoignage sur les sites et objets ayant une signification particulière pour une communauté, et de nous guider dans nos actions futures concernant ce patrimoine. Lire suite…


Course on Management and Monitoring of World Heritage Sites

mai 23, 2017

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais et Italien. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans la langue par défaut du site. Vous pouvez cliquer l’un des liens pour changer la langue du site en une autre langue disponible.

 

Course on Management and Monitoring of World Heritage Sites

with special reference to China

 

 Management and Monitoring of World Heritage Sites

DATES: 14-25 August 2017

PLACE: Cultural Landscape of Honghe Hani Rice Terraces, China

ORGANIZERS:        

SACH- State Administration of Cultural Heritage, China

CACH- China Academy of Cultural Heritage

ICCROM- International Centre for the Study of the Preservation and Restoration of Cultural Property

Management and Monitoring of World Heritage SitesBACKGROUND

The course is organized by ICCROM and CACH at the invitation of the State Administration of Cultural Heritage (SACH) to benefit professionals working at World Heritage properties in China. However, the course will also be attended by international group of participants selected by ICCROM and funded by SACH. This course is a follow up to two successful courses on “Management and Monitoring of World Heritage Sites with special reference to China” organized and implemented 2011 and 2016 at the invitation of SACH. Lire suite…


« Accord De Rome » pour la Sauvegarde du Patrimoine en Péril est Approuvé »

mai 22, 2017

Rome Appeal approved for the protection of heritage at riskLa Conférence internationale « Documenter le Patrimoine en péril », promue et organisée par l’association italienne « Incontro di civiltà », présidée par M. Francesco Rutelli, avec la collaboration de l’ICCROM, s’est achevée après deux jours de grand succès.

Des spécialistes et experts en histoire de l’art, conservation et nouvelles technologies venus de l’Europe entière, des États-Unis, de Chine et de divers pays arabes, des responsables de l’UNESCO, de l’ICCROM et d’autres organisations internationales majeures… en bref, des centaines de personnes ont échangé hier au Palais Poli et ce jour au siège impressionnant de l’ancien planétarium. Au cœur des débats, la nécessité de déterminer un code universel pour le catalogage des biens culturels en péril et l’adoption d’engagements immédiats en matière d’intervention dans les zones de guerre, comme sur les lieux d’urgence et de crises environnementales, pour une mise en sûreté du patrimoine affecté et la reconstruction des sites et monuments endommagés ou détruits, sur la base de critères scientifiques rigoureux.

Les participants ont approuvé l’Appel de Rome, une action pouvant être considérée comme pionnière, et ce à l’unanimité.

À cet égard, Francesco Rutelli a déclaré : « Nous pouvons parler d’un fort leadership italien, fruit d’un long engagement, allant des « Casques bleus » de la Culture à la volonté de créer une plateforme mondiale transparente visant à recenser le patrimoine en péril. Désormais, avec l’adoption de l’Appel de Rome, nous œuvrerons pour que l’Italie soit en première ligne dans la reconstruction des monuments et sites touchés ces dernières années. L’intervention pour la sauvegarde des anciennes civilisations de Mésopotamie en Iraq sera prioritaire, en collaboration avec le Gouvernement italien, et avec le soutien de fondations privées, à commencer par la Fondation « Terzo Pilastro – Italia e Mediterraneo ».

À ce propos, le Président du Conseil, M. Paolo Gentiloni, a assuré son engagement, et M. Vincenzo Amendola, sous-secrétaire aux Affaires étrangères délégué pour l’Iraq, est intervenu en conclusion des travaux : « Une mission italienne en Iraq est organisée dès la semaine prochaine, laquelle prévoit une rencontre avec leur Ministre de la culture, là où le grand effort pour reconstruire et libérer l’Iraq passe également par la défense et la reconstruction du patrimoine archéologique et culturel ».

Le Directeur général de l’ICCROM, M. Stefano De Caro, a déclaré : « Donner de l’espace aux projets qui rendent accessible une documentation archivistique de qualité à travers les nouvelles technologies digitales signifie allier l’efficacité technique à la valeur ajoutée du partage international ».

Le Ministre italien du patrimoine culturel et du tourisme, M. Dario Franceschini, lors de son intervention au cours de la première journée de la conférence, a fait l’annonce suivante : « Lors de la rencontre des ministres de la culture, mardi prochain, l’Italie proposera le concept d’un groupe de travail européen visant à intervenir dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine culturel ».

À l’issue de la session de vendredi, une délégation a été reçue au Quirinal par le Président de la République italienne, M. Sergio Mattarella, alors que l’ensemble des orateurs étaient accueillis au Palais Chigi par le Président du Conseil, M. Paolo Gentiloni. Tous deux ont confirmé l’engagement de l’Italie visant à renforcer les instruments de diplomatie culturelle et de collaboration internationale à l’appui du patrimoine artistique dans le monde, et particulièrement dans les zones de combat.

Au terme de la seconde journée, les participants se sont engagés à soutenir les résolutions de l’Appel de Rome : la délibération, en dix points, sera transmise aux gouvernements de tous les États membres de l’ONU, de l’UNESCO et de l’ICCROM.

VOIR ÉGALEMENT :

Il Messaggero – « Rutelli: «Un’unica banca dati, così possiamo salvare il patrimonio culturale a rischio» »

Il Fatto Quotidiano – « Il nuovo Rutelli fa il salvatore dei tesori »

La Repubblica (vidéo) – « Cultura, Italia in prima linea per la tutela dei beni in zone di guerra »

Il giornale dell’arte – « Rutelli: «Il patrimonio culturale è una vittima dimenticata» »

Orticaweb – « In corso a Roma “Documenting our Heritage at Risk »

Governo italiano – « Gentiloni riceve i relatori della Conferenza « Documenting our Heritage at Risk »

Palazzo Chigi su flickr – « Gentiloni riceve i relatori della Conferenza « Documenting our Heritage at Risk »

UNESCO.it

Fondazione Terzo Pilastro, Italia e Mediterraneo

Youtube – MCubed initiative (video)

ICONEM tumblr – « Iconem at Rome for the international conference “Documenting our heritage at risk” – 19/20 May 2017. »


L’Iran renforce son engagement en matière de patrimoine

mai 18, 2017

Iran strengthens its commitment to heritageL’Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l’artisanat et du tourisme (ICHTO) vient d’annoncer l’allocation de $ 2,4 millions pour la conservation des sites liés au patrimoine iranien à travers le monde.

Cette annonce fait suite à une récente mission en Iran de M. Stefano De Caro, Directeur général de l’ICCROM, qui l’a conduit à visiter des sites patrimoniaux importants et rencontrer des responsables de haut niveau.

  1. De Caro s’est rendu en Iran sur l’invitation de M. Mohammad Hassan Talebian, Directeur de l’ICHTO et membre du conseil de l’ICCROM, lequel a organisé les visites officielles sur certains des sites et établissements patrimoniaux les plus importants, ainsi que la signature d’un Protocole d’accord, en présence de Mme Zahra Ahmadipour, Vice-Présidente de la République islamique d’Iran et Présidente de l’ICHTO et de M. Hadi Hamadi, Directeur du Centre de recherche iranien pour la conservation des reliques culturelles (RCCCR).

Lire suite…


Emballage et entreposage d’objets et de collections

mai 16, 2017

Emballage et entreposage d’objets et de collections

Tradition et modernité

Institut national de recherche du patrimoine culturel de Corée, Daejeon

 

Packing and Storing Objects and Collections

Packing and Storing Objects and CollectionsLieu : Institut national de recherche du patrimoine culturel de Corée

 

Organisateurs :

  • Institut national de recherche du patrimoine culturel de Corée
  • ICCROM

 

Avec le soutien de :

  • CHA – Administration du patrimoine culturel coréen
  • Université nationale du patrimoine culturel de Corée

Lire suite…


Abdallah Hamad Muhareb (1946-2017)

mai 9, 2017

Abdallah Hamad MuharebAbdallah Hamad Muhareb, Directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO), est décédé le jeudi 4 mai, à l’âge de 71 ans.

De nationalité koweïtienne, M. Muhareb a obtenu son doctorat à l’Université du Caire en 1987. Après une brillante carrière en tant que conseiller culturel dans différents contextes, notamment auprès de l’ambassade du Koweït en Égypte, M. Muhareb a été élu au poste de Directeur général de l’ALECSO en 2012. Il a entamé son mandat en 2013 qui a été reconduit en 2017.

Ami et partenaire précieux de l’ICCROM, M. Muhareb avait noué de solides relations de travail avec deux Directeurs généraux de l’organisation, M. Stefano De Caro et M. Mounir Bouchenaki. Au cours de son mandat à l’ALECSO, M. Muhareb a fortement encouragé la collaboration entre l’ALECSO et l’ICCROM ainsi que son Centre régional de conservation ICCROM-ATHAR, sur les activités de renforcement des capacités des institutions officielles du patrimoine dans la région arabe. Lire suite…


Le musée « Kizhi », gardien des traditions de l’architecture en bois

avril 27, 2017

Kizhi Museum: guardian of wooden architecture traditions

Kizhi Museum: guardian of wooden architecture traditionsUne série d’événements intitulés « L’architecture en bois : nous apprenons de nos ancêtres, nous conservons pour la postérité, nous enseignons à nos contemporains » sera organisée les 9 et 10 mai prochains, au sein de l’Institut supérieur pour la conservation et la restauration (Istituto Superiore per la Conservazione ed il Restauro – ISCR), à Rome, par le musée d’État de Kizhi, un musée en plein air d’histoire, d’architecture et d’ethnographie.

Le musée de Kizhi est l’un des plus grands musées de Russie. Il rassemble plus de 80 monuments architecturaux en bois. Le joyau de sa collection est l’ensemble architectural du Pogost (enclos paroissial) de Kizhi, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les experts du musée possèdent une expérience majeure en matière de conservation et de restauration de l’architecture en bois. Afin de diffuser les connaissances acquises au musée, un centre de formation pour la préservation des monuments architecturaux en bois a été créé, sur le site de la Chaire UNESCO, pour l’étude et la protection de l’architecture en bois. Lire suite…


Accord entre l’Italie et l’UNESCO – 60ème anniversaire

avril 26, 2017

Agreement between Italy and UNESCO – 60th anniversary60ème anniversaire de la signature de l’accord entre l’Italie et l’UNESCO pour l’établissement de l’ICCROM sur le territoire italien.

Le 27 avril marque le 60ème anniversaire de la signature de l’accord entre l’Italie et l’UNESCO régissant la création et le statut juridique de l’ICCROM sur le territoire italien. La cérémonie pour la signature de l’accord a eu lieu à Paris est le 27 Avril 1957.

Le discours du Ministre italien des Affaires étrangères, Monsieur Amintore Fanfani, a soutenu l’adhésion de l’Italie au Statut et la ratification de l’accord entre l’Italie et l’UNESCO, régissant la création et le statut juridique ICCROM sur le territoire italien. Lire suite…


Sok An (1950 – 2017)

avril 18, 2017

HE Sok An
Photo : Pedro França / Ministère de la Culture du Brésil (cc-by-2.0)

L’ICCROM s’associe au peuple cambodgien et à tous les amants du patrimoine qui pleurent aujourd’hui la disparition du vice-Premier ministre cambodgien, Samdech Vibol Panha Sok An, décédé le 15 mars 2017 à l’âge de 67 ans.

Personnalité éminente de son gouvernement, HE Sok An a joué un rôle actif et dynamique dans la gestion et la conservation du patrimoine culturel de son pays, tout comme au niveau international. Le patrimoine cambodgien est exceptionnel, ce qui s’est vivement reflété dans son ferme engagement vis-à-vis de celui-ci, au fil des années.

En tant que président de l’Autorité APSARA, responsable de la gestion de la propriété du patrimoine mondial d’Angkor, Sok An a pris part à toutes les sessions du Comité international de coordination pour la sauvegarde et le développement du site historique d’Angkor (ICC-Angkor), de 2004 à février 2017, date à laquelle il a dû se retirer pour des raisons de santé. Il a veillé à ce que les décisions du Comité du patrimoine mondial concernant Angkor bénéficient constamment de l’attention nécessaire, tout en jouant un rôle clé dans la protection, la conservation et le développement durable du site. Il a également activement œuvré pour que le Temple de Preah Vihear figure sur la Liste du patrimoine mondial, ce qui fut le cas en juillet 2008.

Il a présidé la 37ème Session du Comité du patrimoine mondial à Phnom Penh, en 2013. Cette réunion a coïncidé avec le retour du premier groupe de statues qui avaient été dérobées au cours des années 1970 au temple de Prasat Chen, à Ko Ker. Il a suivi personnellement cette question en travaillant en étroite collaboration avec l’École Française d’Extrême Orient (EFEO), l’UNESCO et le gouvernement des États-Unis, afin de garantir le retour des statues volées restantes. Lire suite…


Préservation et restauration des structures en bois

Wooden structures in JapanFormation 2017 dédiée à la protection du patrimoine culturel dans la région Asie-Pacifique : préservation et restauration des structures en bois


Dates : 29 août – 28 septembre 2017

Lieu : Office de coopération sur la protection du patrimoine culturel, Centre culturel Asie-Pacifique de l’UNESCO (Préfecture de Nara. Bureau général de Nara, 757 Horen-cho, Nara, Japon) et institutions de recherches liées.

Organisateurs (liste provisoire)
Cette formation est organisée conjointement par l’Agence japonaise des affaires culturelles de Bunkacho ; le Centre culturel Asie-Pacifique pour l’UNESCO (ACCU) ; le Centre International d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) ; et l’Institut national de recherche pour les biens culturels [Tokyo et Nara]. Les autres organisateurs participant à la formation sont l’Association japonaise pour la conservation des monuments architecturaux (JACAM), le Consortium japonais pour la coopération internationale en matière de patrimoine culturel (JCIC-Heritage) sous l’égide de la Commission nationale japonaise pour l’UNESCO, le Gouvernement de la préfecture de Nara et le Gouvernement de la ville de Nara. Lire suite…