Promoting People-Centred Approaches to Conservation

juin 26, 2017

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans une autre langue. Vous pouvez cliquer le lien pour changer de langue active.

Course Announcement

Promoting People-Centred Approaches

Dates: 10-20 October 2017

Venue: Rome and other locations in Italy

Partners:

  • ICCROM
  • IUCN
  • Norwegian Ministry of Climate and Environment

In collaboration with the Swiss Federal Office of Culture, ICOMOS and  UNESCO World Heritage Centre

  Lire suite…


Course report – Linking Nature and Culture, Røros Mining Town

juin 22, 2017

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans une autre langue. Vous pouvez cliquer le lien pour changer de langue active.

Course report – Linking Nature and Culture, Røros Mining Town

The International Course on Linking Nature and Culture in World Heritage Site Management took place at Røros Mining Town and the Circumference World Heritage Site in Norway from 6 to 16 June 2017.

This ground-breaking course is a key component of the new World Heritage Leadership programme developed by ICCROM, IUCN and the Norwegian Ministry of Climate and Environment.  It is implemented in collaboration with ICOMOS and  UNESCO World Heritage Centre, with additional financial contributions from the Swiss Federal Office of Culture.

The World Heritage Leadership Programme (WHLP) is aimed at fostering good conservation and management practice in the field as a catalyst to broader knowledge creation, new learning resources and improvements in international heritage policy. Lire suite…


L’ICCROM organise une réunion et un séminaire Myanmar-Italie

juin 21, 2017

Myanmar-Italy meeting and seminarÀ l’occasion de la visite à Rome du Premier ministre de la région de Yangon, M. U. Phyo Min Thein, et à la demande de l’Association ITALIA-BIRMANIA.INSIEME, l’ICCROM a organisé le 21 juin dernier un séminaire intitulé « Conservation intégrée du patrimoine urbain et villes inclusives et intelligentes. Synergies possibles entre l’Italie et le Myanmar : le laboratoire de Yangon. »

La région de Yangon, ancienne capitale du Myanmar, est au centre d’un processus d’urbanisation rapide qui pose de sérieux problèmes en termes de spéculation immobilière. Au cours des 10 prochaines années, la ville devrait atteindre une population de plus de 11 millions d’habitants, ce qui constitue une menace très sérieuse pour l’important patrimoine architectural de la ville datant de la période de la colonisation britannique. Les autorités birmanes entendent mettre en œuvre une politique axée sur les musées et l’utilisation optimale des sites culturels qui soutiendront le développement du tourisme. Les institutions locales et nationales doivent relever un certain nombre de défis politiques, sociaux et financiers majeurs pour pouvoir lancer un plan stratégique de gestion du changement associant aménagement, développement et conservation urbains, tout en évitant de tomber dans les pièges et de répéter les graves erreurs commises par d’autres pays de la région asiatique. Lire suite…


Josef Riederer (1939-2017)

juin 20, 2017

Josef Riederer (1939-2017)Josef Riederer, l’un des plus éminents spécialistes du patrimoine de sa génération, est décédé le 3 juin dernier, à la suite d’une brève maladie.

Diplômé en géologie de la Ludwig-Maximilians Universität à Munich en 1962, M. Riederer a obtenu son doctorat deux ans plus tard. Il a commencé à travailler dans le domaine de la conservation du patrimoine culturel en 1967 à l’Institut Doerner, auprès de la Bayerische Staatsgemäldesammlung (collections de peintures de l’État bavarois) à Munich.

En 1973, M. Riederer s’est vu confier l’importante mission visant à relancer le premier et plus ancien laboratoire de sciences de la conservation au monde à Berlin. Créé en 1888, celui-ci était tombé en désuétude après la Seconde Guerre mondiale. Une généreuse subvention de la Stiftung Volkswagenwerk avait permis au laboratoire de mener des recherches archéométriques et de réduire l’écart en matière de connaissances qui s’était formé entre les musées nationaux et d’autres institutions similaires établies ailleurs.

Josef Riederer a planifié et mis en œuvre cette nouvelle entité de recherche, alors connue sous le nom de laboratoire de recherche de Rathgen pour la Fondation du patrimoine culturel prussien. Il en a été nommé le directeur en 1974, suivant les traces de Friedrich Rathgen, qui était à sa tête de 1888 à 1928 et de Carl Brittner, qui l’avait dirigé de 1928 à 1948.

Pendant les 30 années qu’il y a passées, M. Riederer a fait du laboratoire une référence mondiale en termes d’archéométrie et de science de la conservation, malgré le défi consistant à convaincre une administration souvent hostile envers le potentiel et l’importance de la discipline émergente que représentaient les sciences du patrimoine.

La recherche fondamentale dans le domaine des sciences du patrimoine est rapidement devenue une passion pour lui, comme en témoigne son travail colossal documenté dans des centaines de publications et de monographies. Certaines d’entre elles demeurent des recueils de référence pour l’enseignement et l’apprentissage dans le domaine du patrimoine, tels que Kunst und Chemie – das unersetzliche Bewahren (1977) et Archäologie und Chemie – Einblicke in die Vergangenheit (1987).

En 1981, Josef Riederer est devenu professeur adjoint d’archéométrie à l’Université technique de Berlin, poste qu’il a occupé jusqu’à la retraite. En tant qu’universitaire, il s’est consacré à la supervision de la prochaine génération d’experts du patrimoine culturel. À l’échelle nationale et internationale, de nombreux collègues ont vu un chapitre de l’histoire de leur carrière s’écrire au sein du laboratoire de recherche de Rathgen, où M. Riederer a été, des décennies durant, un formateur et une source d’inspiration exceptionnels pour les scientifiques du patrimoine, et je suis fier de me compter parmi eux.

Josef Riederer a également longuement travaillé à l’étranger. Ses conseils et sa collaboration ont été sollicités dans le cadre de nombreux projets de recherche allemands et européens, de même que pour des projets de conservation spécifiques allant du Sri Lanka et de l’Inde aux Amériques (par exemple, Copán au Honduras). Il a collaboré à des projets de recherche avec des collections telles que les musées d’art de Harvard ou le J. Paul Getty Museum, principalement dans son domaine de prédilection que constituaient l’analyse de l’alliage des métaux et les études axées sur leur provenance. La base de données de Rathgen qu’il a élaborée dans le prolongement des travaux de Friedrich Rathgen, portant sur les alliages métalliques d’artefacts culturels, comprend près de 20 000 entrées.

En 1996, Il a participé au cours de l’ICCROM sur la gestion du patrimoine architectural à Potsdam, en Allemagne. Il a également été associé au projet CETRA pour les actions européennes concertées en matière de formation et de recherche soutenues par l’Union européenne (de septembre 1998 à juin 1999), une initiative à laquelle deux anciens membres de l’ICCROM, Marisa Laurenzi Tabasso et Rocco Mazzeo, avaient participé.

Pendant plusieurs années, M. Riederer a été coordinateur du Comité de la pierre de l’ICOM-CC, organisant la 8e Conférence internationale sur la détérioration et la conservation de la pierre à Berlin, en 1996. Dans le cadre de sa participation à l’ICOM-CC, l’ICCROM a eu le plaisir de l’accueillir, ainsi que nombre d’autres collègues, à la Réunion des représentants du Groupe de travail de l’ICOM-CC qui s’est tenue en 2000, à Rome.

Le nom de Riederer est également lié à des discussions portant sur l’authenticité et la révision d’attribution concernant des objets majeurs de collections berlinoises. Celles-ci incluent L’Homme au casque d’or qui avait été attribué à Rembrandt, et Flora, œuvre longtemps considérée comme de la main de Léonard de Vinci. Il a été consulté sur la conservation de la Quadriga de bronze sur la Porte de Brandebourg, a publié des études révolutionnaires sur la technologie de la peinture murale le long de l’ancienne Route de la soie et a fait d’importantes découvertes technologiques sur le célèbre buste de la Reine égyptienne Nefertiti.

Ses accomplissements professionnels ayant bénéficié d’une grande attention de la part de ses pairs et du grand public, Josej Riederer a également été profondément impliqué dans les problèmes sociaux et s’est fait un point d’honneur d’accueillir des stagiaires atteints du syndrome d’Asperger au laboratoire de recherche de Rathgen.

Pendant sa retraite qu’il a prise 2005, il a conservé des liens étroits avec le personnel du laboratoire. Il y rendait des visites régulières, poursuivant ses recherches sur les métaux anciens et les peintures sous verre. Je n’oublierai jamais notre mission au Musée des antiquités égyptiennes, au Caire, en 2010, au titre de laquelle nous avons dispensé ensemble un cours sur la détection des faux et des contrefaçons et sur l’authenticité des biens culturels. Nous nous sommes souvent rencontrés autour d’un verre de notre bière bavaroise préférée, à Berlin ou dans notre Bavière natale, pour discuter des dernières évolutions dans notre domaine.

Nommé son successeur au poste de directeur du laboratoire de recherche de Rathgen, je n’aurais pas pu imaginer un prédécesseur meilleur et plus digne de confiance, un collègue plus compétent et un ami plus réconfortant au fil des ans. Les conseils de Josef Riederer m’ont été fort précieux en d’innombrables occasions. Sa mort subite et inattendue est une perte énorme pour la communauté allemande du patrimoine culturel et laisse un vide immense qui ne saurait être comblé avant longtemps.

Stefan Simon, Université Yale
Ancien membre du Conseil de l’ICCROM

 

Voir également :


Agent de bibliothèque préposé à la livraison des documents

juin 16, 2017

Niveau :  G-1/2

Département : Services des connaissances et de la communication

Lieu d’affectation : Rome, Italie

Type et  durée du mandat : Durée déterminée, contrat d’un an avec possibilité de renouvellement

Date limite de dépôt des candidatures : 7 juillet 2017

Description du poste

Sous la supervision du directeur, du service des Connaissances et de la Communication et du bibliothécaire en chef, et en collaboration avec les autres employés du service des  Connaissances et de la Communication, l’agent de bibliothèque préposé à la livraison des documents effectue diverses tâches administratives ainsi que des tâches liées aux services à la clientèle, suivant des procédures standardisées et des directives claires et précises.

Note: Au moins 80% du temps du titulaire du poste sera dédié au travail de bibliothèque et pas plus de 20% dédié à la collaboration avec d’autres services (librairie, etc…) Lire suite…


Technologie de la conservation du bois

juin 1, 2017

ANNONCE DE COURS

18e cours international sur la technologie de la conservation du bois (ICWCT 2018)

Un cours portant sur la conservation du patrimoine culturel construit en bois 

 

Wood conservation technologyLe cours est composé de deux volets principaux :

  • Un cours d’enseignement à distance en ligne: 9 avril – 11 mai 2018
  • Un atelier à Oslo : 4 – 29 juin 2018

                                                     

Lieu :

Oslo, Norvège (locaux de Riksantikvaren – Bureau norvégien du patrimoine culturel) Lire suite…


RE-ORG en Action au Musée de Jos, Nigeria

mai 30, 2017

RE-ORG Nigeria in action at the Jos MuseumLe lendemain d’une célébration impressionnante de la journée internationale du Musée, des professionnels nigérians arrivant de dix musées nationaux et deux musées universitaires se sont retrouvés à Jos pour participer à un atelier RE-ORG de deux semaines au Musée. Cette activité est l’élément central du programme RE-ORG NIGERIA, une initiative conjointe de la Commission nationale pour les musées et les monuments, l’Université Ahmadu Bello et l’ICCROM, généreusement financée par Le Fonds des Ambassadeurs américains pour la préservation culturelle. Lire suite…


Exposition de collections photographiques à Rome

Promoting photographic collectionsLes deux événements auxquels participent les Archives de l’ICCROM démontrent que la photographie peut devenir un acteur clé de la culture.

L’exposition de photographies « Alfabeto Fotografico Romano », inaugurée le 16 mai à Rome au Palazzo Poli (Fontaine de Trevi) et organisée à la fois par l’Istituto centrale per il catalogo e la documentazione (ICCD) et l’Istituto centrale per la grafica, rassemble une sélection de photos représentatives émanant des archives de trente organisations culturelles basées à Rome, d’organisations étrangères et de l’ICCROM.

L’exposition présente à ses visiteurs des visuels de Rome ou encore des photos collectées par des organisations romaines, réalisées par certains protagonistes de la photographie, depuis ses prémisses jusqu’à nos jours. Elle débute avec les pionniers pour continuer avec les voyageurs, les explorateurs, les portraitistes, les amateurs et les photojournalistes ainsi que certains auteurs contemporains qui ont tiré et distribué des photos de Rome à travers l’Europe entière. Les documents présentés vont des daguerréotypes datant de 1846 à des documents du début du vingtième siècle et couvrent vingt-et-un sujets déclinés par ordre alphabétique. Lire suite…


La protection civile italienne et l’ICCROM organisent une formation conjointe

mai 26, 2017

PROMEDHE - Italian Civil Protection WorkshopAtelier PROMEDHE – Au lendemain d’une crise de grande envergure, la priorité absolue est de sauver des vies et de restaurer la communication ainsi que l’accès aux ressources vitales. Suivant l’ampleur de l’urgence, la protection civile joue un rôle central quant à la coordination des mesures d’intervention d’urgence.

Compte tenu de leur rôle en tant qu’agents d’intervention, est-il possible pour les autorités nationales de protection civile d’élargir leur champ d’action et d’inclure la coordination de la sauvegarde du patrimoine culturel en cas d’urgence ?

Le département italien de la protection civile, ou Protezione Civile, le croit. Il a œuvré à la sécurisation et la sauvegarde du patrimoine culturel touché par la plupart des situations d’urgence affectant le pays au cours des 20 dernières années, notamment les tremblements de terre de 2016-2017 survenus dans le centre de l’Italie. Lire suite…


Cours sur la gestion et le suivi des sites du patrimoine mondial

mai 23, 2017


 

Cours sur la gestion et le suivi des sites du patrimoine mondial

avec référence spéciale à la Chine 

Management and Monitoring of World Heritage Sites

 

DATES : 14-25 août 2017

 

LIEU : Paysage culturel des rizières en terrasse des Hani de Honghe, Chine

 

ORGANISATEURS :        

 

CONTEXTE

Management and Monitoring of World Heritage SitesLe cours est organisé par l’ICCROM, en collaboration avec l’Académie chinoise pour le patrimoine culturel (CACH), sur invitation de l’Administration d’État du patrimoine culturel (SACH) et s’adresse aux professionnels travaillant dans le secteur des biens classés au patrimoine mondial en Chine. Toutefois, il verra également la participation d’un groupe de participants internationaux sélectionnés par l’ICCROM et subventionnés par la SACH. Ce cours donne suite à deux formations couronnées de succès sur la « gestion et le suivi des sites du patrimoine mondial avec référence spéciale à la Chine », organisées et mises en œuvre en 2011 et 2016 sur invitation de la SACH. Lire suite…