Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Discours d'ouverture : Perspectives…

Discours d'ouverture : Perspectives mondiales pour les sciences du patrimoine

Début:
Fin:
Emplacement: Florence, Italy

Le 29 mars, l'ICCROM a participé à l'Atelier international intitulé Towards a European Research Infrastructure for Heritage Science (Vers une nouvelle infrastructure européenne de recherche sur le patrimoine) qui s’est tenu à Florence, pour inaugurer le projet E-RIHS des sciences du patrimoine. L'atelier était organisé en marge des réunions du G7 de la culture à Florence, convoqué à l'initiative du ministre italien de la Culture, Dario Franceschini et organisé par le CNR (Consiglio Nazionale delle Ricerche). Le lendemain, le 30 mars, l'ICCROM a également participé à la réunion de lancement du PP-E-RIHS et à la réunion du Comité directeur du PP-E-RIHS en sa qualité d'observateur permanent.

L'atelier international s'est ouvert par les discours de personnalités politiques et administratives de haut niveau comme Dario Nardella, maire de Florence, et Umberto Tombari, président de Ente Cassa di Risparmio di Firenze, ainsi que Massimo Inguscio, président du CNR, Antonio Cesaro, sous-secrétaire du ministère italien du Patrimoine et du Tourisme, Fabio Donato du Ministère de l'Education, de l'Université et de la Recherche, et Antonio Di Giulio, Chef de la Cellule des Infrastructures de Recherche, DG Recherche, Science et Innovation de la Commission européenne. Au cours de cette réunion, le Directeur général de l'ICCROM, Stefano de Caro, a présenté sa vision d'une infrastructure mondiale des sciences du patrimoine. Les délégués du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne, du Portugal, de la Grèce et de la Belgique ont à leur tour présenté les activités et les initiatives de leurs pays en vue de la création de nœuds nationaux pour les E-RIHS.

E-RIHS est une infrastructure de recherche paneuropéenne, avec des laboratoires et des cellules de recherche regroupés en nœuds nationaux et en centres régionaux, qui offre une expertise pour l’utilisation des instruments de pointe, des méthodologies d'investigation innovantes et l'accès aux données scientifiques.

La Commission européenne a approuvé l'allocation de 4 millions d'euros pour la mise en place de E-RIHS. Sa phase préparatoire (E-RIHSPP) est financée par le programme de recherche et d'innovation H2020-INFRADEV-2016-2017 (Développement et pérennité à long terme des nouvelles infrastructures de recherche paneuropéennes). La phase préparatoire de E-RIHS a démarré en janvier 2017 et s’étalera sur trois ans, au cours desquels des aspects fonctionnels seront mis en place, à l’instar de la gouvernance, des plans économiques et de durabilité, des stratégies, des programmes de formation et surtout les étapes légales et opérationnelles nécessaires pour la création du consortium européen des infrastructures de recherche (ERIC).