Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Nouvelles


Le 25 octobre, le Ministère italien des affaires étrangères et de la coopération internationale, également connu sous le nom de Farnesina, a organisé une conférence sur la coopération entre l'Italie et l'Afrique. Il s'agissait de la deuxième d'une série de conférences sur ce thème organisée par la Farnesina, la première ayant eu lieu en 2016.

L'ICCROM a remporté cette année le Gold Award, dans la catégorie Fast Delivery des SAP Quality Awards. Ce prix annuel est décerné à des entreprises et autres organismes pour leur excellence en matière d’introduction des systèmes d'information. Les prix ont été remis à Milan, le jeudi 18 octobre, par les dirigeants de SAP, lors de l'événement SAP NOW. Le Gold SAP Quality Award a été remis à Sophy Janowski, Directrice administrative et financière de l'ICCROM, qui a reçu le prix au nom de Webber Ndoro, le Directeur général de l'ICCROM.

Le cours sur la gestion et le suivi des sites du patrimoine mondial s'est tenu du 8 au 19 octobre, dans le centre historique de la RAS de Macao, en Chine. D'une durée de deux semaines, la formation a permis à dix participants internationaux et à treize participants chinois de suivre des cours théoriques et d’effectuer des exercices pratiques sur place, en utilisant le centre historique de Macao comme étude de cas. Des experts de l'ICCROM, de la Chine continentale et de Macao ont donné des conseils pendant le cours.

L’ICCROM, l’UICN et l’ICOMOS ont conjointement dispensé une formation, du 24 au 28 septembre 2018, sur les procédures et structures spécifiques de la Convention du patrimoine mondial à des participants issus de tous les pays nordiques et baltes. Le cours a été généreusement accueilli par la ville de Bergen dans les locaux de l'Université de Bergen.

L’ICCROM, la CCI et le programme Ibermuseums ont le plaisir d'offrir le nouveau kit de ressources RE-ORG à télécharger gratuitement et disponible en anglais, français, espagnol et portugais. Il existe plus de 55 000 musées dans le monde, et de manière générale, 90% des objets sont conservés dans des reserves.

L'édition 2018 du Cours international sur la conservation du papier japonais (JPC) s'est tenue du 29 août au 17 septembre, à Tokyo, au Japon. Cet événement hautement spécialisé, d'une durée de trois semaines, a réuni dix professionnels du patrimoine du monde entier. Pour la première fois, des collègues de Fidji et de Zambie ont participé ensemble au cours.

Le 10 octobre 2018, le Directeur général de l'ICCROM, Webber Ndoro, et Gaël de Guichen ont signé un accord relatif au don des archives de M. de Guichen à l'ICCROM. L'objectif est d'assurer à la fois la conservation et l'accès des chercheurs à ces précieux documents.

L'ICCROM s'est joint à l'UNESCO pour une mission d'urgence concernant le Musée national du Brésil, ce du 13 au 23 septembre 2018. Les experts ont rencontré les autorités brésiliennes ainsi que les acteurs nationaux et locaux impliqués dans le Musée, et ont participé à deux visites techniques sur le site. L'objectif est d'aider le pays à définir les prochaines étapes du rétablissement.

En novembre 2011, les délégués de la 27ème Assemblée générale de l'ICCROM ont soutenu une résolution qui souligne le « problème mondial de la conservation et de l'accès à la zone de réserve dans les musées ». Ils ont suggéré que l'ICCROM s'engage avec les différents pays pour améliorer la situation actuelle. Depuis, l'ICCROM a participé à des projets de réorganisation de centres de stockage en Algérie, Chine, Croatie, Grèce, Inde, Nouvelle-Calédonie et Serbie. En outre, les quatre pays suivants ont lancé des stratégies nationales : la Belgique, le Canada, le Chili et le Nigeria.

Conformément à son engagement à promouvoir le libre accès au savoir et à l'information, l'ICCROM est heureux de partager le manuscrit accepté (AM) d'un article récemment publié dans Studies in Conservation intitulé « Enhancing Research Impact in Heritage Conservation, Studies in Conservation » (Études de conservation sur l'amélioration de l'impact de la recherche sur la conservation du patrimoine)», de Theocharis Katrakazis, Alison Heritage, Cath Dillon, Petra Juvan et Stavroula Golfomitsou.