Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Gestion des risques de catastrophes…

Gestion des risques de catastrophes pour le patrimoine culturel

Début:
Fin:
Date limite d'inscription:
Lieu: Kyoto and Hyogo, Japan

 

 

Quatorzième édition du Cours international de formation (ITC) sur la gestion des risques de catastrophes pour le patrimoine culturel

 

Organisée par :

Le Centre de recherches pour l'atténuation des catastrophes sur le patrimoine culturel urbain de l’Université de Ritsumeikan, en coopération avec l'UNESCO, l’ICCROM, l’ICOMOS/l’ICORP et l’ICOM.

 

Sous-thème de l’ITC2019

Vers une protection intégrée du patrimoine culturel immobilier et mobilier contre les catastrophes naturelles

Disaster Risk Management of Cultural Heritage

Le patrimoine culturel est toujours plus exposé aux catastrophes d’origine naturelle et humaine, telles que les tremblements de terre, les inondations, les incendies, les typhons, les vols, le terrorisme, etc. Parmi les exemples récents, citons le typhon qui a balayé l'ouest du Japon en 2018, les séismes qui ont frappé le centre du Mexique en 2017, Kumamoto au japon, l’Italie centrale et le Myanmar en 2016, le Népal en 2015, les inondations survenues au Royaume-Uni en 2015 et dans les Balkans en 2014, ainsi que les conflits en cours en Syrie et au Yémen. Ces catastrophes n'affectent pas seulement le patrimoine immobilier, comme les monuments, les sites archéologiques et les zones urbaines historiques, mais également le patrimoine mobilier, à savoir les collections de musées et les objets du patrimoine fréquemment utilisés, tels que les objets de culte et autres artéfacts importants pour la communauté locale. Nous avons perdu une énorme quantité de collections et objets du patrimoine lors de l'incendie du Musée national du Brésil en 2018. Le patrimoine tant mobilier qu’immobilier est exposé à divers dangers qui nécessitent l’adoption de mesures appropriées en termes de réduction des risques de catastrophe. En outre, à la suite d'une catastrophe, de nombreux fragments architecturaux de bâtiments endommagés ou effondrés requièrent une documentation, une manutention et un entreposage à l’instar des collections du patrimoine mobilier. Ainsi, une approche intégrée du patrimoine mobilier et immobilier s’avère nécessaire afin d'évaluer les risques auxquels sont exposés les sites du patrimoine, ainsi que les musées et leurs collections avant, pendant et après une catastrophe. La disponibilité limitée en termes de ressources humaines et financières requiert, en outre, une coordination plus étroite entre les professionnels et les institutions qui s'occupent des sites du patrimoine, les musées et les agences externes. Par ailleurs, la gestion intégrée des risques de catastrophes implique des stratégies d'atténuation et d'adaptation appropriées visant à réduire les divers risques pour le patrimoine mobilier et immobilier, en tenant compte de leurs valeurs souvent interdépendantes. Il est également essentiel de faire valoir les nombreux exemples de savoirs traditionnels développés par les communautés au travers d’une série d'essais et d'erreurs qui prouvent que le patrimoine culturel mobilier et immobilier peut être une source efficace de résilience face aux risques de catastrophes, et de les intégrer dans des stratégies plus larges de gestion des risques de catastrophes.

Disaster Risk Management of Cultural Heritage

Le Japon est touché par une variété de catastrophes récurrentes qui peuvent être à l’origine de sérieux dommages infligés à ses ressources culturelles. C'est la raison pour laquelle le pays a pris des mesures spécialement conçues pour la mise en place d’un système et d’une méthode de gestion des risques de catastrophes pour les interventions d'urgence et le relèvement après une catastrophe.

En plus de la préservation des paysages urbains et des bâtiments historiques, il s’agit de protéger les objets et instruments utilisés depuis longtemps dans la vie quotidienne des habitants de la région, ainsi que les objets qui servent de repères pour comprendre la vie et les réalisations des générations passées. C'est la raison pour laquelle nous considérons les biens culturels meubles et immeubles comme des sujets essentiels de nos efforts de gestion des risques de catastrophe.
Les festivals et les rituels saisonniers, ainsi que les célébrations et les coutumes locales contribuent également à enrichir la vie des individus au sein de la communauté locale Ainsi, une autre tâche essentielle réside dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel face aux risques naturels.

Ces différentes mesures d'atténuation des dégâts affectant le patrimoine culturel, bon nombre ayant été élaborées en réponse aux circonstances particulières du Japon, seront couvertes dans le cadre de cette formation.

Cette quatorzième édition du Cours international de formation accordera une attention particulière à la protection intégrée du patrimoine culturel immobilier et mobilier contre les catastrophes.

 

Conditions pour s’inscrire

Les dossiers de candidature doivent être envoyés par courriel à l’adresse suivante : r-itc@st.ritsumei.ac.jp

Cours précédents

Pour le détail des cours de formation internationaux des années précédentes, veuillez consulter le site : http://www.r-dmuch.jp/en/project/itc/2018.html