Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Programme de Master conjoint avec l'…

Programme de Master conjoint avec l'Université de Sharjah

 Joint master programme with the University of Sharjah

Sous le patronage de Son Altesse Sheikh Dr Sultan bin Mohammed Al Qasimi, membre du Conseil suprême et souverain de Sharjah, l'Université de Sharjah a signé un accord de coopération avec le Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) afin de lancer son Programme de Master en préservation et gestion du patrimoine culturel.

L'accord a été signé au nom de l'ICCROM par son Directeur général, le Dr. Weber Ndoro, et au nom de l'Université de Sharjah par son Chancelier, le Professeur Hamid M.K. Al Naimiy, en présence de Majid Mohammed Al Jarwan, Vice-Chancelier aux relations publiques, et le Dr. Zaki Aslan, Directeur du Bureau régional de l'ICCROM à Sharjah, le Professeur Esam El-Din Agami, Doyen du Décanat de l'assurance de la qualité, de l'efficacité institutionnelle et de l'accréditation, le Dr Tarek Merabtene, Directeur du Bureau des relations internationales, ainsi que d’un certain nombre de membres de l'Université.

Ce programme s'adresse à des spécialistes du patrimoine de divers horizons de la région arabe et comportera deux volets : la gestion des musées (le patrimoine mobilier) et la gestion des sites du patrimoine culturel (le patrimoine immobilier).
« Ce programme représente une étape importante pour l'ICCROM, son travail visant à élargir l'accès au savoir dans le domaine de la préservation du patrimoine culturel », a commenté Weber Ndoro, Directeur général de l'ICCROM. « Cette initiative est unique en son genre car elle est multidisciplinaire et axée sur la région. Elle vise à favoriser des échanges fructueux au sein de la région arabe, et même bien au-delà. »

 Joint master programme with the University of Sharjah

Le Professeur Humaid Majool Al Nuaimi, Chancelier de l'Université de Sharjah, a exprimé sa joie de ratifier cet accord, qui permet à l'université d'être un participant essentiel au Programme de Master en préservation et gestion du patrimoine culturel. « Ce programme, a-t-il poursuivi, a suscité l'intérêt de nombreux étudiants et représente l'un des 107 programmes de formation offerts cette année par l’université dans différentes disciplines et à différents niveaux. »

L'accord prévoit également une coopération totale entre les parties quant au soutien nécessaire à apporter à ce programme, y compris le corps enseignant, les salles de classe, les laboratoires, les bibliothèques, les installations de formation pratique, la publicité et la promotion du programme en interne comme en externe.

Ce programme revêt une grande importance pour les pays et les communautés qui cherchent à préserver leur histoire et leurs collections archéologiques.