Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
L'ICCROM et KIK-IRPA travaillent à la…

L'ICCROM et KIK-IRPA travaillent à la récupération des biens culturels après les inondations

 Exterior and interior of a flood affected heritage building. Source: Royal Institute for Cultural Heritage (KIK-IRPA)
Extérieur et intérieur d'un bâtiment patrimonial touché par une inondation. Source : Institut royal du patrimoine culturel (KIK-IRPA)

À la suite d'inondations dévastatrices en Europe centrale, l'ICCROM s'est associé à son partenaire de longue date, l'Institut royal du patrimoine culturel (KIK-IRPA), en Belgique, pour organiser une série de consultations visant à évaluer et à sécuriser le patrimoine mobilier et immobilier endommagé. Grâce à cette initiative de collaboration, le KIK-IRPA et l'ICCROM visent à réduire les risques et à promouvoir un rétablissement rapide, en encourageant la coordination inter-agences et en développant une méthodologie commune pour l'enregistrement des dommages et des risques sur les sites patrimoniaux affectés.

Mme Hilde De Clercq, directrice générale de KIK-IRPA et membre du conseil de l'ICCROM, est le fer de lance des efforts de sauvetage culturel en Belgique. En guise de soutien, le programme phare de l'ICCROM, Premiers secours et résilience du patrimoine culturel en temps de crise (FAR), a mis en place un atelier impromptu d'une journée auquel ont participé les principaux membres du comité de crise formé à la suite des inondations.

L'atelier en ligne, qui s'est tenu le 30 juillet 2021, a réuni 17 professionnels du patrimoine issus d'institutions et d'horizons divers (patrimoine bâti, patrimoine mobilier, humanitaire, archives, histoire de l'art), ainsi que des représentants de la communauté belge, afin d’associer présentations et discussions plénières interactives. Pour répondre aux besoins du public principalement francophone, deux interprètes professionnelles, Mme Carole Salas et Mme Morgane Alexandre, ont volontairement assuré l'interprétation simultanée.

La discussion a été guidée par des présentations ciblées de Mme Aparna Tandon, Senior Programme Leader, programme FAR, Mme Eugénie Crete, ingénieur civil, et responsable de recherche à CRAterre, France, ainsi que de Mme Françoise Collanges et Mme Wivine Roland-Gosselin, conseillères scientifiques pour la conservation préventive à KIK-IRPA. L'atelier a permis d'élaborer un consensus commun sur des formulaires d'évaluation rapide des dommages et des risques après une inondation, qui ont ensuite été distribués aux parties prenantes concernées par le biais du comité de crise.

Les formulaires sont maintenant disponibles en ligne en français, néerlandais et anglais. Pour y accéder, veuillez cliquer sur les liens dans la barre latérale.

À propos de KIK-IRPA

TL'Institut royal du patrimoine culturel fait partie du Bureau fédéral de la politique scientifique belge et se consacre à l'étude et à la conservation des biens artistiques et culturels de la Belgique. Son mandat comprend la recherche en sciences du patrimoine, la valorisation, la conservation et la restauration, ainsi que l'inventaire et la documentation du patrimoine.

Autres institutions participantes

IRPA (Institut royal du Patrimoine artistique), BBB (Comité belge du Bouclier Bleu), FWB (Fédération Wallonie-Bruxelles), MSW (Musées et Société en Wallonie), AWaP (Agence wallonne du Patrimoine), CIPAR (Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux), CRMSF (Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles de la Région wallonne), DHJB (Association royale des Demeures Historiques & Jardins de Belgique), AAFB (Association des archivistes francophones de Belgique), FARO (Institution flamande du patrimoine culturel), Monumentenwacht, ICOM B/FL (conseil international des Musées Belgique/Flandres), ICOM B/WB (conseil international des Musées Belgique/Wallonie-Bruxelles), ICOMOS Belgique (Conseil international des monuments et des sites, Belgique), Archives de l'État, Belgique