Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Les praticiens du patrimoine inspirés…

Les praticiens du patrimoine inspirés par les communautés du Lac Ohrid

La formation portant sur les approches axées sur les personnes en matière de conservation de la culture et de la nature (PCA16) débute à Tirana, en Albanie

PCA CourseLe Ministère albanais de la culture a accueilli 20 participants issus de sept pays de l'Europe du Sud-Est qui se sont réunis pour la première fois afin d’examiner la façon dont les communautés contribuent au patrimoine et comment elles peuvent en bénéficier. Cette rencontre a marqué la séance d’ouverture du deuxième cours organisé par l’ICCROM sur les approches axées sur les personnes.

Cette brève formation est destinée aux praticiens du patrimoine, en vue de leur fournir les connaissances et les outils nécessaires pour travailler plus efficacement avec les communautés visées. L’implication des communautés dans les processus de conservation et de gestion a pour but de renforcer leur capacité à participer de façon significative aux prises de décisions concernant leurs propres intérêts, de même que ceux de leur patrimoine.

Après le succès qu’a rencontré l’année dernière le cours PCA15, cette édition régionale est organisée par l'Albanie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine. Le bien mondial que constitue le patrimoine naturel et culturel de la région d'Ohrid et son éventuelle extension transfrontière font l’objet d'études de cas sur place dans le but d’encourager le débat et de jeter les bases d’une discussion sur la réalité de la gestion participative du patrimoine. En outre, chaque participant a présenté sa propre étude de cas pendant la formation afin que les informations, expériences et difficultés rencontrées puissent être partagées entre collègues de la région.

Le patrimoine naturel et culturel mixte de la région d'Ohrid est particulièrement indiqué pour faire progresser les approches axées sur les personnes. Les questions relatives à la conservation et à la gestion des aspects à la fois culturels et naturels de la région démontrent un changement de paradigme vers une approche plus holistique qui met l’accent sur le bien-être d’un lieu et de ses habitants. C’est la raison pour laquelle les participants du PCA ont été sélectionnés dans les secteurs du patrimoine naturel et culturel à la fois. Leurs travaux conjoints réalisés pendant 10 jours aboutiront à une présentation publique le 12 octobre 2016.

Partenaires dans la mise en œuvre de cette formation : ICCROM, UICN, ICOMOS, Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO

États membres représentés : Albanie, Macédoine, Moldavie, Roumanie, Serbie, Bosnie-Herzégovine et Bulgarie