Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Clôture du cours sur l’aide d’urgence à…

Clôture du cours sur l’aide d’urgence à Rome

FAC participantsLe huitième cours international sur l’aide d’urgence au patrimoine culturel en temps de crise (FAC) a pris fin le 6 décembre au siège de l'ICCROM à Rome. Pendant quatre semaines, 16 participants issus de 14 pays (Chili, Égypte, Espagne, Estonie, États-Unis, Géorgie, Honduras, Inde, Irak, Italie, Japon, Sud-Soudan, Syrie, et Trinité-et-Tobago) ont rejoint cinq mentors et enseignants du monde entier pour travailler à Rome et dans la ville de Norcia.

La formation a réuni des professionnels de différents domaines d'expertise, notamment du patrimoine culturel, de la réduction des risques de catastrophe, de la résilience urbaine, de la médiation, de la variabilité climatique et de l'aide humanitaire. Grâce à la formation FAC, les participants à la formation ont appris comment atténuer les risques de catastrophe, prévenir les dommages au patrimoine culturel dans les situations de crise et prendre les mesures nécessaires pour assurer un relèvement rapide après une crise.

L'accent a été mis sur des facteurs tels que le changement climatique et les tensions qui peuvent accroître l'impact des catastrophes, de même que sur l'importance de renforcer la résilience. Le cours FAC fournit des stratégies éprouvées sur le terrain pour une intégration plus large avec les secteurs des premières interventions, de la protection civile, de l'aide humanitaire et du développement.

À Rome, un emploi du temps intensif a vu les participants s'engager dans des sessions allant de conférences et de présentations à des discussions de groupe, des débats et des exercices en atelier. Les différents thèmes abordés étaient les suivants :

  • L’aide d’urgence au patrimoine culturel et la gestion des risques de catastrophe
  • La compréhension du système d'aide humanitaire
  • La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
  • L'intégration du changement climatique à l'atténuation des risques
  • La médiation, la négociation et le leadership en matière d’aide d’urgence éthique au patrimoine culturel
  • L'évaluation des besoins à la suite d'une catastrophe
  • Le relèvement à long terme et la consolidation de la paix
  • La compréhension du patrimoine culturel et de la justice transitionnelle
  • L’intégration de la gestion des risques de catastrophe dans la gestion quotidienne

Ces séances ont été cruciales pour comprendre les liens entre les concepts théoriques fondamentaux, l'élaboration des politiques et la pratique « sur le terrain ».  Afin de mettre la théorie en pratique, les participants ont eu l'occasion d'apprendre sur le terrain à Norcia, une ville de la région de l'Ombrie qui a subi d'importants dégâts lors d'une série de tremblements de terre en 2016, ainsi que dans le cadre d’une simulation finale à Rome pendant laquelle les participants ont pu mettre à l’épreuve tout ce qu’ils avaient appris auparavant.

Dans le cadre d'un scénario fictif d'inondation majeure, les participants ont procédé à une évacuation d'urgence d'objets du patrimoine culturel et de personnel, en collaboration avec les premiers intervenants, la protection civile et les autorités du patrimoine culturel.

 

 

Norcia

On the second week of the course, participants, mentors, teachers, and other staff relocated to the small town of Norcia, Umbria – an area rich in both tangible and intangible heritage.  The earthquakes that shook Central Italy in August and October 2016 proved devastating for the town; many buildings were either destroyed or severely damaged in their aftermath, including churches and other cultural centres. These circumstances provided the setting for additional theoretical and practical teaching on cultural heritage first aid in a 'real-life' context.  The training concentrated on damage and risk assessment, tools for documenting damaged sites, first aid for saving lives and working in disasters, the emergency stabilisation of structures damaged during a hazard event, and the salvage of movable objects.

A core part of the FAC training was the interaction and consultation with members of Norcia's community , which provided the participants with a real life experience of understanding how culture matters during and after a crisis. Many inhabitants in the region were displaced following the 2016 earthquakes, and the trauma of losing their homes, their livelihoods, their heritage and in consequence also some of their traditions affected people across all age groups.

Bringing together classroom learning with practical fieldwork alongside a real community affected by disaster proved to be one of the most important parts of the FAC programme, and beneficial also for people of Norcia and nearby towns, who were able to have their voices heard and know that their plight was not forgotten.

 

FAC going forward

The FAC course in Italy comprised the second phase of a nine-month-long programme, with the first phase earlier this year consisting of pre-course mentorship training. This training phase gave all of the FAC participants a chance to familiarize themselves with key concepts from the worlds of cultural heritage preservation, disaster risk management, and humanitarian aid.  It has also allowed them to prepare for the final phase, in which the newly qualified FAC trainees will pass on their knowledge by organizing follow-up trainings of their own. 

 

*   *   *   *   *

FAC 2019 was organized by ICCROM alongside the Swedish Postcode Foundation, the Smithsonian Institution, and the Prince Claus Fund, in collaboration with the following:

  • The UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)
  • ICOM-ICORP Turkey
  • The Italian Civil Protection Department (Dipartimento Protezione Civile)
  • Italian Ministry of Culture (Ministero per i Beni e le Attività Culturali, MiBAC)
  • Italian Fire Brigade (Vigili del Fuoco)
  • Office of Reconstruction for Umbria Region
  • Italian Red Cross (Croce Rossa Italiana, CRI)
  • The Municipality of Norcia
  • Carabinieri

ICCROM would like to thank the people of Norcia for their support, hospitality, and assistance during FAC training, and is grateful for the cooperation of local partners.