Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA)

Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA)

Le patrimoine culturel traverse une période difficile dans certaines régions du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, qui ont connu des destructions massives, notamment la profanation et la destruction de temples, de tombeaux, de villes et de monuments. Devant ces défis, les activités de l’ICCROM dans cette région se concentrent prioritairement sur l’aide d’urgence à apporter au patrimoine culturel en temps de crise et toutes actions de récupérations et de reconstructions.

Aujourd’hui plus que jamais, le travail de l’ICCROM sur la protection et la préservation du patrimoine culturel dans les régions affectées par des conflits est essentiel. Quelques années seulement après sa création, le bureau régional de l’ICCROM à Sharjah (centre ICCROM-ATHAR) dans les Émirats arabes unis, s’avère vital à la mission de l’organisation dans la région grâce à sa proximité avec les partenaires et l’exploitation de mécanismes régionaux de collaboration et d’implication au sein des communautés dans une région à risque mais offrant des avantages. Ainsi, le bureau régional de l’ICCROM à Sharjah est devenu un vecteur important de la défense du patrimoine culturel en offrant un soutien logistique et opérationnel pour les travaux de l’ICCROM dans la région.

En partenariat avec les États arabes, le centre ICCROM-ATHAR s’attache à protéger le patrimoine culturel dans la région et à élargir l’accès, l’appréciation et la compréhension de son histoire. Il se concentre sur le patrimoine architectural et archéologique tangible de la région, notamment les collections et les lieux historiques, ainsi que les sites et les monuments. Son principal objectif est de renforcer les capacités des institutions officielles du patrimoine dans une perspective de gestion durable des sites du patrimoine et des collections des musées. Pour ce faire, le centre ICCROM-ATHAR entreprend sur le terrain et à l’échelle locale et régionale des activités pédagogiques, de renforcement des capacités et de formation, de consultation, de diffusion d’informations, d’organisation de symposiums, d’ateliers et de séminaires.

Le centre ICCROM-ATHAR s’acquitte de sa mission grâce à la générosité de Son Altesse Dr Sheikh Sultan Bin Mohammed Al Qasimi, Membre du Conseil suprême et Gouverneur du Sharjah, et de tous les États membres et partenaires qui soutiennent ses efforts.

 

Nouvelles du Mena

Sous le patronage et en présence de Son Altesse Cheikh Dr Sultan bin Mohammed Al Qassimi, Gouverneur de Sharjah, la conférence « Protecting the Past 2018 », intitulée De la documentation numérique à la gestion du patrimoine dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, a eu lieu au Centre régional de conservation à Sharjah (ICCROM - Sharjah), du 4 au 6 décembre 2018.

Une nouvelle publication est disponible en téléchargement gratuit pour ceux qui œuvrent dans les domaines de la protection, de la conservation et de la gestion du patrimoine archéologique.

Le Directeur général de l'ICCROM, Webber Ndoro, a présidé l'ouverture officielle du Forum international dédié aux villes et au patrimoine des pays arabes, qui vient d'être lancé à Essaouira, au Maroc. Cette conférence internationale vise à mettre en évidence les facteurs les plus efficaces qui contribuent à la préservation du patrimoine urbain dans les villes arabes, à encourager la diversité sociale et à échanger des propositions de solutions afin de relever des défis communs.

La 18ème édition du cours RE-ORG a été lancé le 25 novembre au Koweït, après les expériences réussies de RE-ORG Chili en septembre, de RE-ORG International Portugal en octobre et de RE-ORG Albanie en novembre.

Le 24 octobre, le Centre régional de conservation ICCROM-ATHAR a tenu une réunion régionale sur le thème « Renforcement des cadres institutionnels et législatifs pour la protection du patrimoine culturel ». L’événement était organisé par l'ICCROM-Sharjah, avec le soutien du gouvernement suisse et du Ministère de la culture et du développement des connaissances des ÉAU. Les participants issus de 21 pays ont débattu de l'importance de cette initiative visant à préserver le patrimoine culturel et à le diffuser auprès des générations futures.

L'ICCROM, par l'intermédiaire de son bureau régional ICCROM-ATHAR, est fière d'annoncer l’obtention d'une subvention de 997 000 livres sterling pour la conservation de trois musées des communautés à Omdurman, El Obeid et Nyala, situés dans l'ouest du Soudan. Ce projet permettra de restaurer les trois musées concernés et de pourvoir aux besoins en matière d’éducation et de culture de leurs communautés, des visiteurs et des touristes.

L'Organisation nationale égyptienne pour l'harmonie urbaine, qui relève du Ministère égyptien de la culture en collaboration avec l'UNESCO, a choisi d'honorer deux éminents spécialistes du patrimoine architectural d'Égypte et du monde arabe pour leur importante contribution à la sauvegarde du patrimoine culturel.

La mosquée emblématique Al-Nouri et le minaret Al-Hadba de Mossoul seront reconstruits par une équipe qui impliquera l’ICCROM et l'UNESCO, dans le cadre d'un projet quinquennal financé par les Émirats arabes unis.

Le Sommet de la culture 2018 s'est tenu à Abu Dhabi, du 8 au 12 avril dernier. Il s’agit d’un sommet international de haut niveau réunissant des dirigeants issus de gouvernements, mais également des milieux des arts, des médias et de la technologie, qui collaborent et abordent concrètement le rôle joué par la culture dans les grands défis de notre temps, depuis la pauvreté et l'extrémisme au changement climatique, sans omettre les conflits.

Les gestionnaires de sites du patrimoine mondial du monde entier sont invités à participer au Forum de cette année, qui vise à renforcer leur autonomisation sur la scène internationale.